facebook pixel
SIDIIEF Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone
Menu

Un diabétique sur trois achète moins de 80% des médicaments prescrits: La relation thérapeutique au cœur l’observance

France, 24 mars 2019

Selon le spécialiste des questions d’observance, celle-ci serait, en fait, une option par défaut: «d’une manière générale, les patients ne sont pas observants, et pour ceux qui le sont, c’est au prix d’énormes efforts», estime-t-il. Qui plus est, le Diabète de Type 2 est une pathologie silencieuse dans laquelle le soin sert à éviter des complications encore non visibles. Il n’y a donc pas de bénéfice direct, pour nombre de patients, à se soigner. De nombreuses études montrent qu’un des déterminants de la confiance est la capacité à donner des explications, à susciter les questions et à y répondre, et qu’en retour la confiance est un déterminant majeur de l’observance.

Source: Le quotidien du médecin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Infolettres du SIDIIEF