facebook pixel
SIDIIEF Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone
Menu

Système de santé

Maladies rares: l’Institut de Recherches cliniques de Montréal (IRCM) facilite la transition des soins pédiatriques aux soins adultes pour les patients

Québec, 1er avril 2019

Le passage des soins pédiatriques aux soins adultes est délicat pour les patients atteints d’une maladie rare. L’Institut de recherches cliniques de Montréal en a fait l’une de ses spécialités. Souffrir d’une maladie rare à la naissance implique un suivi médical rigoureux en pédiatrie souvent jusqu’à l’âge adulte. Mais qu’arrive-t-il au patient lorsqu’il atteint ses 18 ans? Une fois adulte, souffrir d’une maladie rare rend souvent les activités de la vie courante plus compliquées. Il faut se rappeler que, lorsqu’on les voit comme un ensemble, les maladies rares sont aussi prévalentes que l’asthme, plus que les maladies coronariennes. Il nous faut davantage de ressources autant pour que les personnes parviennent à vivre une vie convenable que pour continuer la recherche.

Source: UdeMnouvelles

La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) publie 20 indicateurs pour mesurer l’efficacité des politiques de santé

France, 26 mars 2019

La Drees a dévoilé 20 indicateurs pour mesurer l’efficacité des politiques publiques dans le cadre de la Stratégie nationale de santé (SNS) 2018-2022. «Le suivi de cette sélection restreinte d’indicateurs permettra à tous d’apprécier, de manière transparente, leurs évolutions, sur les axes prioritaires des politiques de santé», promet la Direction du ministère de la Santé.

Voir les indicateurs: Le généraliste
Source: Le généraliste (inscription gratuite)

L’avant-projet de réforme hospitalière apporte autonomie de gestion aux Etablissements Publics Hospitaliers

Côte d’Ivoire, 16 mars 2019

Le Conseil des ministres de la Côte d’Ivoire a adopté un projet de loi portant sur la réforme hospitalière, qui apporte bien des interrogations au sein de la population. Selon le gouvernement, cette réforme repose sur la création d’une nouvelle catégorie d’Etablissement Public dénommé Etablissement Public Hospitalier (EPH), qui porte le malade au cœur du système et permet aux hôpitaux de fonctionner suivant un mode de gestion axée sur les résultats, en leur donnant les moyens d’offrir des soins continus, globaux et de qualité au meilleur coût. D’après le media koaci.com, sont concernés les CHU, CHR et les Hôpitaux généraux.

Source: HospiHub

Les jeunes médecins dénoncent l’état catastrophique des hôpitaux

Tunisie, 12 mars 2019

Cette campagne a pour objectif de dévoiler les carences dans les hôpitaux publics en Tunisie à travers des images réelles que les médecins et le staff médical s’attelleront à publier sur les réseaux sociaux. Ces jeunes médecins dénoncent la situation déplorable de l’infrastructure des hôpitaux publics, le manque flagrant d’hygiène et d’équipements et le faible budget alloué aux hôpitaux dans les régions.

Source: Santé tropicale

Pénurie de spécialistes et mauvaise gestion

Tunisie, 11 mars 2019

Les hôpitaux sont presque tous saturés, l’accueil y est catastrophique et les patients sont contraints d’accepter leur triste condition non sans douleur et amertume, notamment dans les services d’urgence où le nombre de médecins est jugés très insuffisant pour pouvoir prendre en charge tous les patients. C’est le constat qui se dégage dans les hôpitaux du Kef, Jendouba, Béja et Siliana où le nombre de spécialistes se compte sur les doigts.

Source: Santé Tropicale (Inscription gratuite)

Big bang des rémunérations: ce qui vous attend!

France, février 2019

Un rapport propose de mettre sens dessus dessous les modes de rémunération des professionnels de santé pour introduire un “paiement combiné”…
–    Le paiement au suivi
–    Le paiement à la qualité et à la performance
–    Le paiement à la séquence de soins
–    Le paiement pour la structuration du service

Source: Fédération National des Infirmiers

Actualité du secteur santé/hôpital au Maroc

Maroc, février 2019

Fin 2018, début 2019…en quelques semaines le ministre de la santé Anas Doukkali a été présent sur de nombreux fronts: Bilan 2018, les réalisations mises en service, les chantiers pour 2019, un plan d’accélération de la mise à niveau des urgences, le volet des ressources humaines, 2019: Plan «zéro rendez-vous», actualisation des indicateurs clés du secteur de la santé.

Source: HospiHub

Le manque de soins dilapide le capital humain – 5 axes d’action pour instaurer la couverture sanitaire universelle d’ici 2030

International, janvier 2019

La moitié de la population mondiale reste privée d’accès à des services de santé essentiels, tandis qu’une centaine de millions de personnes basculent chaque année dans l’extrême pauvreté en raison du coût des soins. Voici 5 moyens d’accélérer les progrès:

  • Davantage d’argent pour la santé et davantage de santé pour cet argent
  • Priorité à la qualité des soins
  • Protéger toutes les populations des pandémies
  • Miser sur l’innovation
  • Se mobiliser pour agir ensemble

Voir le rapport: La Banque Mondiale
Source: La tribune sur les Inégalités Sociales de Santé



Infolettres du SIDIIEF