facebook pixel
SIDIIEF Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone
Menu

Santé mentale

Une garderie au CHSLD (Centre hospitalier de soins de longue durée)

Canada (Québec), 10 août 2019

Multiplier les rencontres entre enfants et aînés pour faire grandir les uns et les autres. C’est le pari que prend une nouvelle garderie de Québec, qui a ouvert sur le terrain d’une résidence pour personnes âgées. Cette expérience intergénérationnelle pourrait faire des petits comme à Londres, en Angleterre, où un premier foyer a tenté cette cohabitation. 

Source : La Presse+

La santé mentale en France et dans les pays de l’OCDE (bibliographie thématique)

France, juin 2019

Les maladies mentales représentent une proportion considérable – et croissante – de la charge mondiale de morbidité. On estime qu’une personne sur deux sera atteinte d’une maladie mentale au cours de sa vie, et qu’environ un adulte en âge de travailler sur cinq en souffre à tout moment. Les troubles mentaux ont d’importantes conséquences sur la vie des personnes qui en sont atteintes, et se traduisent par des résultats éducatifs médiocres, des taux de chômage plus élevés, et une moins bonne santé physique. 

Source: Institut de recherche et documentation en économie de la santé

De nouvelles voies dans le traitement de la dépression

France, 14 juin 2019

L’incidence, vie entière, des désordres dépressifs majeurs (MDD) est de l’ordre de 10 à 15%. L’option thérapeutique commune réside en une approche pharmacologique et/ou psychologique. De nombreux essais cliniques randomisés ont, de fait, établi l’efficacité des anti dépresseurs mais, en pratique, leur action reste limitée, tant à court qu’à long terme. De plus, environ un tiers des patients va développer une résistance au traitement administré. Des approches thérapeutiques nouvelles sont donc indispensables. Dans une livraison récente du JAMA, O. Köhler-Forsberg s’est penchée plus particulièrement sur l’impact de l’exercice physique, de la nutrition et de la kétamine dans les dépressions profondes.

Source: JIM (Inscription gratuite)

«The Good Doctor»: enfin un personnage autiste réaliste?

Suisse, 12 mai 2019

Les séries traitant de personnages autistes se sont multipliées ces dernières années. Si l’inclusivité est enfin de mise, elle n’est pas pour autant exempte de reproches. Les troubles du spectre de l’autisme peuvent en effet se manifester sous de multiples formes, là où la fiction se focalise sur des personnages Asperger, globalement représentés comme des génies.

Source : Le Temps

 

Dissiper la fumée entourant le cannabis : usage régulier et santé mentale

Québec, 7 mai 2019

Les personnes qui consomment régulièrement du cannabis, soit au moins une fois par semaine pendant plusieurs mois ou années, seraient plus à risque de développer une psychose ou une schizophrénie. Ce constat a été établi après l’examen de nombreuses études récentes sur le lien entre le cannabis et plusieurs troubles de santé mentale.

Voir le rapport

Source : Centre québécois de documentation en toxicomanie

Stratégies pour remédier à la crise des opioïdes aux États-Unis et au Canada: un échange de connaissances transfrontalier

Québec, 15 avril 2019

Depuis quelques années, le Canada et les États-Unis ne peuvent que constater une hausse du taux de méfaits liés aux opioïdes. Le nombre de décès par surdose ou intoxication est ahurissant. Rien qu’en 2017, au Canada, l’usage d’opioïdes a causé le décès de 3998 personnes (gouvernement du Canada, 2018a), du côté des États-Unis, le bilan – accablant – est de 47 600 vies perdues (National Institute of Drug Abuse, 2019). Conscients de ces hausses, les deux pays ont voulu en savoir plus sur les causes de la crise et ont ainsi constaté plusieurs signes avant-coureurs complexes et multidimensionnels, tels que les facteurs sociaux, des problèmes physiques et des manquements dans le système de santé, entre autres.

Voir le document: Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances
Source: Centre québecois de documentation en toxicomanie

Les tentatives de suicide sont en hausse chez les enfants, selon une étude

Québec, 11 avril 2019

Le nombre croissant d’enfants transportés à l’hôpital pour des tentatives de suicide ou des pensées suicidaires est jugé alarmant, mais les données canadiennes sont trop incomplètes pour mesurer l’ampleur du problème, a constaté un chercheur montréalais.
Le docteur Brett Burstein, un urgentologue pédiatrique, a coécrit une étude publiée cette semaine qui trace le portrait du phénomène aux États-Unis. Selon les conclusions, le nombre d’enfants hospitalisés pour avoir pensé ou avoir tenté de s’enlever la vie a doublé de 2007 à 2015, passant de 580 000 à 1,12 million.
De telles données ne sont pas disponibles au Canada, mais une tendance similaire s’y dessinerait, selon le docteur Burstein. Selon lui, il est raisonnable de parler d’une «crise de santé mentale pédiatrique».

Source: Passion santé

Journée mondiale de l’autisme: le changement se fait-il encore attendre?

France, 2 avril 2019

À l’époque, la France était montrée du doigt par de nombreuses institutions internationales en raison de sa prise en charge déplorable des enfants autistes et par la place unique au monde et souvent délétère accordée à la psychanalyse. Ces critiques fréquemment répétées ont finalement contribué à une prise de conscience des institutions officielles et à l’émergence d’une volonté politique. De nouvelles recommandations ont été édictées afin de privilégier les approches éducatives et de restreindre les traitements non adaptés et n’ayant pas fait la preuve de leur efficacité, tandis que des fonds ont été débloqués pour améliorer le repérage des enfants et leur intégration scolaire.

Source: JIM

Cannabis: combien de schizophrénies pourraient être évitées?

France, 25 mars 2019

Le lien entre consommation de cannabis et psychose est aujourd’hui bien établi. Un effet-dose a d’ailleurs été mis en évidence, le cannabis fortement concentré étant à l’origine d’un risque encore plus important (voir Cannabis et psychose: une question de dose). Cependant la responsabilité du cannabis dans l’incidence de la psychose est mal connue.

Source: JIM (inscription gratuite)

Aujourd’hui schizophrène, le fils de Christine a «basculé» à cause du cannabis

France, 21 mars 2019

Dès l’adolescence et pendant plusieurs années, le fils de Christine a consommé du cannabis en quantité importante. De joint en joint, il a commencé à souffrir de bouffées délirantes, avant de se faire diagnostiquer schizophrène. «Notre fils a souffert de harcèlement scolaire en 4ème. On l’a changé d’établissement. Là, pour s’intégrer et trouver des copains, il a choisi le groupe qui consommait du cannabis.»

Source: Europe1