facebook pixel
SIDIIEF Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone
Menu

Santé des femmes

Première chaire de recherche sur la santé cardiaque des femmes au Québec

Québec, 18 juin 2019

La première chaire de recherche sur la santé cardiaque des femmes au Québec, octroyée par Coeur + AVC et l’Université McGill, sera officiellement lancée le 1er juillet. Bien que des études d’observation antérieures laissent croire que les femmes qui allaitent plus longtemps ont tendance à avoir une pression artérielle plus basse et moins de syndromes métaboliques au cours de leur vie, a-t-elle dit, aucune étude n’a évalué le potentiel protecteur immédiat de l’allaitement sur la santé vasculaire, qui agit presque comme un médicament. Les deux tiers des études cliniques sur les maladies cardiovasculaires portent sur les hommes et qu’il est donc difficile de tirer des conclusions sur les effets ou les risques des traitements sur les femmes.

Source: Profession santé (inscription gratuite)

«On ne peut pas construire la paix sur des fosses communes»

République Démocratique du Congo (RDC), 8 juin 2019

Pendant près de deux heures, le Dr Denis Mukwege, ce gynécologue que l’on a surnommé «l’homme qui répare les femmes» et qui a obtenu le prix Nobel de la paix en 2018, a offert à l’Université de Montréal un récit à glacer le sang de tous les viols souvent collectifs et méthodiquement planifiés qui continuent à être utilisés comme arme de guerre en République démocratique du Congo.

Source: La Presse+
Voir le reportage de Sophie Langlois, qui a rencontré le Dr Mukwege dans son hôpital, à Bukavu, en RDC: Facebook de Radio-Canada

Disposer de son corps: un droit non négociable

International, 16 mai 2019

Dans le monde, chaque année, 99 millions de grossesses ne sont pas voulues, dont plus de 80% sont directement liés à des besoins non satisfaits en contraception1. La conséquence, ce sont 25 millions d’avortements non sécurisés pratiqués chaque année2. Plus les lois sont restrictives, et plus les taux d’avortement non sécurisés sont élevés. Ce déni tue les femmes et bafoue leurs droits fondamentaux à décider de leur sexualité.

Source: Médecin du monde

Endométriose: une meilleure connaissance de la maladie attendue avec les études épidémiologiques

France, 2 mai 2019

L’endométriose toucherait environ 10% des femmes. Toutefois, les causes et l’histoire naturelle de cette maladie restent encore floues, malgré un nombre croissant de publications scientifiques qui lui sont consacrées ces dernières années. L’INSERM fait le point sur les avancées et les enjeux de la recherche.

Source: Le quotidien du médecin

L’Alabama vote la loi la plus répressive des Etats-Unis sur l’avortement

États-Unis, 15 mai 2019

Le Sénat de l’Etat de l’Alabama a adopté, mercredi 15 mai, le projet de loi le plus restrictif des Etats-Unis sur l’avortement.  Les médecins pratiquant l’avortement seront passibles de peines de prison de dix à quatre-vingt-dix-neuf ans, sauf en cas d’urgence vitale pour la mère ou d’« anomalie létale » du fœtus.

Source : Le Monde

Interruption volontaire de grossesse (IVG): persistance des disparités territoriales d’accès

France, 24 avril 2019

Alors que l’égal accès à l’IVG sur l’ensemble du territoire reste un enjeu de santé publique, une étude de l’Observatoire régional de santé (ORS) d’Île-de-France permet de dresser un état des lieux partiel de la situation française. Le taux d’IVG en Île-de-France se situe à 17,4% alors que la moyenne nationale est de 14,8%.

Voir l’étude: ORS Île-de-France
Source: Le quotidien du médecin

Dépistage du cancer du col de l’utérus: le retard de la France face au test HPV est dénoncé

France, 23 avril 2019

S’inscrivant dans la lignée de nombreux pays européens et occidentaux, la France vient de se doter d’un programme de dépistage systématique organisé du cancer du col de l’utérus. Ce dispositif prévoit d’inviter les femmes de 25 à 65 ans à réaliser un frottis cervico-utérin (FCU) tous les trois ans auprès du médecin ou de la sage-femme de leur choix, un dépistage entièrement pris en charge par la sécurité sociale. Alors, que seules 52% des femmes réalisent un frottis triennal, les pouvoirs publics espèrent atteindre un taux de participation de 80%, ce qui devrait contribuer à éviter 90% des cancers du col de l’utérus selon différentes données.

Source: JIM

Création d’un registre national des femmes porteuses d’implants mammaires

France, 11 avril 2019

Les autorités sanitaires annoncent la mise en place à partir de cet été d’un registre national des femmes porteuses. Réclamé par les chirurgiens esthétiques et les patientes, il était déjà prêt depuis trois ans, mais nécessitait le feu vert de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (Cnil). Son objectif est d’améliorer le suivi des femmes porteuses.

Source: Décision Santé Stratégie

Dépistage du cancer du col de l’utérus: tests HPV mieux que la cytologie

France, 1er avril 2019

Par rapport à la cytologie en milieu liquide, le dépistage préalable avec le test de dépistage du HPV est associé à une incidence beaucoup plus faible de néoplasie intra-épithéliale cervicale de haut grade. Des chercheurs du Public Health England ont réalisé une étude observationnelle dans la cadre du Programme anglais de dépistage cervical. Ils publient leurs résultats dans le British Medical Journal.

Source: MediScoop

La femme, un ronfleur comme les autres

France, 22 mars 2019

Le journal s’intéresse plus particulièrement aux ronflements, notant que «les femmes finissent par dépasser les hommes»: «Trois quarts des hommes sont des ronfleurs, contre seulement un quart des femmes. […] Pourtant, si à 25 ans les hommes ronflent deux fois plus que les femmes, les différences s’estompent avec l’âge. En vieillissant, les femmes produisent moins de progestérone, ce qui entraîne une perte d’élasticité des tissus dans les muqueuses».

Source: MédiScoop (inscription gratuite)