facebook pixel
SIDIIEF Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone
Menu

Santé des femmes

Dépistage du cancer du col de l’utérus: tests HPV mieux que la cytologie

France, 1er avril 2019

Par rapport à la cytologie en milieu liquide, le dépistage préalable avec le test de dépistage du HPV est associé à une incidence beaucoup plus faible de néoplasie intra-épithéliale cervicale de haut grade. Des chercheurs du Public Health England ont réalisé une étude observationnelle dans la cadre du Programme anglais de dépistage cervical. Ils publient leurs résultats dans le British Medical Journal.

Source: MediScoop

La femme, un ronfleur comme les autres

France, 22 mars 2019

Le journal s’intéresse plus particulièrement aux ronflements, notant que «les femmes finissent par dépasser les hommes»: «Trois quarts des hommes sont des ronfleurs, contre seulement un quart des femmes. […] Pourtant, si à 25 ans les hommes ronflent deux fois plus que les femmes, les différences s’estompent avec l’âge. En vieillissant, les femmes produisent moins de progestérone, ce qui entraîne une perte d’élasticité des tissus dans les muqueuses».

Source: MédiScoop (inscription gratuite)

La clause de conscience des médecins relative à l’IVG fait débat à l’Assemblée

France, 22 mars 2019

«La clause de conscience, elle affiche la couleur. Ce n’est pas génial, je suis d’accord, mais je pense que pour les femmes en situation de détresse, ça apporte beaucoup plus de garanties d’un parcours simple», a insisté la ministre de la santé. Les médecins qui ne veulent pas pratiquer une IVG doivent «informer, sans délai» l’intéressée de leur refus et «communiquer immédiatement le nom de praticiens ou de sages-femmes susceptibles de réaliser cette intervention». Le nombre d’IVG est stable depuis quinze ans en France.

Source: Le Monde

Chez les femmes, les symptômes de l’infarctus sont mal connus des médecins

France, 15 mars 2019

La plupart des gens associent les crises cardiaques aux hommes. Mais les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de décès dans le monde pour les deux sexes. Et les femmes sont plus susceptibles que les hommes de mourir d’une crise cardiaque. Le chercheur en cardiologie moléculaire indique ainsi que «durant une crise cardiaque, les femmes sont plus susceptibles de ne pas ressentir de douleur, ou de manifester des symptômes peu caractéristiques. Les directives thérapeutiques, cependant, sont basées sur les données recueillies principalement auprès des hommes».

Source: Mediscoop

La fondation Mukwege plaide pour une prise en charge holistique des victimes du viol

République Démocratique du Congo, 13 Mars 2019

La prise en charge holistique des victimes du viol, en temps de guerre mais également en situation de paix, doit devenir un droit humain fondamental, ont plaidé les panélistes présents mardi lors d’une session organisée par la Fondation Mukwege aux Nation Unies, en marge de la 63e Commission de la condition de la femme. Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Rudy Demotte a qualifié le modèle développé par l’hôpital de Panzi, en République démocratique du Congo, «d’exemplaire». Ce dernier permet aux « survivantes », terme cher à la Fondation Mukwege, de trouver un accompagnement individuel approprié à différents niveaux: psychologique, social, juridique et socio-économique. Entre 1999 et fin 2018, 52.000 femmes ont été accueillies au sein de l’établissement hospitalier de Bukavu.

Source: La Libre Afrique

Risques cardiovasculaires pour les femmes de 50 ans: à surveiller, dit une étude

Québec, février 2019

Les décès liés aux maladies cardiovasculaires ont diminué au fil du temps, mais pas pour les femmes de moins de 50 ans. Alors qu’elles n’étaient pas considérées à haut risque, certaines d’entre elles le sont. En ce qui concerne ce groupe de jeunes femmes, il faut justement aller au-delà des facteurs de risque habituels.

Source: Profession Santé (Inscription gratuite)

Fertilité: des traitements liés à un risque un peu plus élevé de complications

Québec, 4 février 2019

Quand les femmes désirent au plus haut point avoir un enfant et que cela ne fonctionne pas, plusieurs se tournent vers les traitements de fertilité. Mais elles ne savent peut-être pas toutes que certaines de ces options, telles que la fécondation in vitro, peuvent légèrement augmenter le risque de complications sévères pendant la grossesse.

Source: Profession Santé

La salive pour détecter le cancer du sein

Québec, janvier 2019

Une nouvelle méthode de prédiction du risque de cancer du sein effectuée à partir d’un simple échantillon de salive sera évaluée ce printemps au Québec et en Ontario. Le modèle statistique  qui a été développé calcule avec une précision inégalée le risque que court une femme de développer un cancer du sein au cours de sa vie à partir de son profil génétique, de ses antécédents familiaux et de ses facteurs de risque.

Voir l’étude (en anglais): Nature.com
Source: Le Devoir

L’autonomisation des femmes, une priorité pour développer le capital humain

Afrique, 20 décembre 2018

À la Conférence internationale sur la planification familiale à Kigali, au Rwanda. Des responsables politiques du monde entier étaient réunis pour se pencher sur les conditions du « dividende démographique », ou comment faire en sorte qu’une main-d’œuvre jeune et productive stimule une croissance économique plus rapide que celle de la population et, par conséquent, une augmentation du PIB par habitant. Je me réjouis que tous les participants, ministres des finances et autres représentants des plus hauts responsables africains, aient manifesté une conviction unanime : l’autonomisation des femmes, qui passe pour beaucoup par l’accès aux services de santé procréative, est essentielle à une croissance inclusive et durable.

Source : Banque mondiale



Infolettres du SIDIIEF