facebook pixel
SIDIIEF Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone
Menu

Santé de l’enfant

Bébés secoués: le mieux est-il l’ennemi du bien?

France, 8 janvier 2019

La maltraitance vis-à-vis des enfants est encore à de nombreux égards un sujet tabou et il demeure difficile pour beaucoup d’appréhender la violence que représente le fait de frapper un enfant et qui plus est son propre enfant. Ce déni n’épargne pas le monde médical. Une vigilance nouvelle s’observe en ce qui concerne le syndrome du bébé secoué (SBS). Les résultats sont préliminaires mais encourageants.

Source: JIM

Les enfants particulièrement affectés par la grippe cette année

Canada, 8 janvier 2019

Les enfants et les jeunes de 19 ans et moins ont enregistré des taux de grippe particulièrement élevés, selon les données publiées par l’Agence de la santé publique du Canada. Selon la Santé publique, 99% des cas de grippe sont imputables à la grippe A, la grande majorité était de souche H1N1. La grippe H1N1 a tendance à cibler davantage les enfants et les jeunes adultes que les personnes âgées. Les hospitalisations pédiatriques pour la grippe ont doublé depuis l’an passé.

Source: Profession santé (inscription gratuite)

Le CHUV est un centre de référence pour les nouveau-nés malades

Suisse, 14 décembre 2018

Plongée cette semaine au cœur la maternité du CHUV aux côtés du personnel soignant qui s’occupe des nouveau-nés qui rencontrent des difficultés. Chaque année, près de 800 bébés font leur entrée dans le service de néonatologie, à peine sortis du ventre de leur mère. Parmi ces jeunes patients, 45% sont prématurés et 55% sont à terme, mais souffrent d’une pathologie plus ou moins grave.

Source : LFM

Autisme : comment veiller sur la santé des enfants qui ne parlent pas?

France, 19 novembre 2018

Certaines personnes, parmi lesquelles des enfants et adultes autistes, ne parlent pas, ont des difficultés à se faire comprendre ou à percevoir les intentions des autres. Néanmoins elles ont, comme tout un chacun, des problèmes de santé. L’offre de soins adaptée à leurs particularités est très limitée sur le territoire français, ce qui entraîne des conséquences néfastes pour leur santé.

Source : The Conversation

Prendre position contre la plagiocéphalie

International, 24 octobre 2018

La plagiocéphalie positionnelle (PP) se définit comme un aplatissement du crâne en l’absence de craniosténose. À la suite de la campagne en faveur du couchage sur le dos, l’incidence de la mort subite a été divisée par deux entre 1992 et 2001 mais celle de la plagiocéphalie positionnelle a augmenté.

Source : Journal International de Médecine (abonnement gratuit)