facebook pixel
SIDIIEF Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone
Menu

Réglementation

L’aide-soignant pourra prodiguer davantage de soins aux patients: les infirmiers «très dubitatifs»

Belgique, 19 mars 2019

«Au total, pas moins de 127 513 aides-soignants sont actifs en Belgique. Ils travaillent au domicile des patients, en maisons de repos, dans les hôpitaux et autres institutions de soins. A l’heure actuelle, ils peuvent assurer 18 tâches après délégation par un infirmier. Les aides-soignants pourront bientôt effectuer cinq actes supplémentaires après avoir suivi une formation de 150 heures. Nous sommes très dubitatifs comparé à la formation actuelle des aides-soignants puisque c’est du professionnel. On pense que la formation n’est pas assez adéquate et poussée par exemple pour des sous-cutanées et la distribution des médicaments», estime Delphine Haulotte, la présidente de l’association belge des praticiens de l’art infirmier.

Source: RTL Info

Modification réglementaire du statut d’aide-soignant: le Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux (Sniil) s’insurge

France, 5 février 2019

Pour le Sniil, la réingénierie de la profession d’aide-soignante pourrait «prendre un nouveau tournant…au détriment des infirmières et de la sécurité des patients». Une modification réglementaire viserait à étendre le champ d’intervention des aides-soignants en milieu ambulatoire. Serait également envisagée la possibilité de déléguer aux aides-soignants, “des missions directement par les médecins”, alors qu’actuellement «les aides-soignantes agissent sous seule délégation d’actes d’une infirmière dans le cadre de son rôle propre».

Source: ActuSoins

Assistants médicaux: les infirmiers libéraux voient leur cauchemar devenir réalité

France, 2 février 2019

Le gouvernement planche sur «une modification réglementaire (…) pour étendre le champ d’intervention des aides-soignants au milieu ambulatoire, ainsi que sur la possibilité pour eux de se voir déléguer des missions directement par les médecins». Les aides-soignants n’exerceraient plus sous délégation d’actes d’un infirmier dans le domaine de notre rôle propre, mais directement sous délégation d’actes médicaux, comme les infirmières et les infirmiers (…). Les aides-soignantes deviendraient, de fait, des auxiliaires médicales, au même titre que les infirmières.

Source: JIM

L’Ordre infirmier sert-il à quelque chose?

France, 18 janvier 2019 – L’Ordre infirmier sert-il à quelque chose?

L’Ordre national des infirmiers a quelque chose de paradoxal. Créé il y a plus de dix ans, il est progressivement devenu un interlocuteur habituel des autorités sanitaires. Mais pour bien des infirmiers et infirmières, il reste mal connu, voire illégitime. Plaidoyer pour une institution qui lutte toujours pour sa propre reconnaissance, avec son président Patrick Chamboredon. Avoir un Ordre permet aux infirmiers de faire valoir leurs idées, et l’on voit bien qu’ils sont désormais identifiés comme se trouvant au cœur du système. Mais cela nous permet aussi de nous autoréguler.

Source : ActuSoins

Création d’un ordre professionnel : Pour redorer le blason de la profession infirmière

Bénin, 29 octobre 2018

Les infirmiers et infirmières du Bénin ont franchi un pas vers la constitution de leur ordre professionnel, en tenant, à la Bourse du Travail à Cotonou, une assemblée générale à cet effet samedi 27 octobre. La cérémonie d’ouverture de ladite assemblée a été présidée par le Ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin.

Source : La Nation