facebook pixel
SIDIIEF Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone
Menu

Qualité des soins et sécurité des patients

Prédire la mortalité hospitalière avec le score qSOFA préhospitalier

Sur les lieux de prise en charge, prédire la mortalité – autrement dit évaluer la gravité de l’état du patient – est capital pour le choix de l’orientation vers l‘hôpital le plus approprié. Mais le temps et les examens complémentaires font défaut sur site. Plusieurs systèmes de cotation ont été proposés comme outils prédictifs de la mortalité hospitalière pendant le triage préhospitalier. Récemment, le système d’évaluation séquentielle rapide des défaillances d’organes (qSOFA, Quick Sequential Organ Failure Assessment) a été mis au point pour identifier rapidement les patients dont le pronostic sera probablement médiocre.

Source : Journal International de Médecine

Le personnel de santé gangrené par l’hépatite B au Cameroun

Cameroun, 30 octobre 2018

« Il est extrêmement important que les travailleurs de la santé ne soient pas stigmatisés par l’infection à l’hépatite B ! ». Ce message qui invite les autorités camerounaises à agir est un appel de Marc Bulterys, le chef du programme hépatite à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
Interrogé par SciDev.Net, ce dernier réagissait à une étude publiée récemment par le National Center for Biotechnology Information (NCBI) des Etats-Unis et faisant état d’un taux de prévalence de l’hépatite B de l’ordre de 8,7 % parmi les travailleurs de la santé au Cameroun. Marc Bulterys pense qu’il va falloir prendre des dispositions et redoubler d’attention pour « assurer la prévention de la transmission par les agents de santé ».

Source : Scidev.net

Améliorer durablement les soins dans les pays en développement : coopérer pour mieux former

Côte d’Ivoire, 25 octobre 2018

La qualité des soins et des services de santé se définit selon l’Organisation mondiale de la santé comme la capacité de « garantir à chaque patient l’assortiment d’actes diagnostiques et thérapeutiques qui lui assurera le meilleur résultat en termes de santé, conformément à l’état actuel de la science, au meilleur coût pour le même résultat, au moindre risque iatrogénique, pour sa plus grande satisfaction en termes de procédures, résultats, contacts humains à l’intérieur du système de soins ». Cette définition générale n’intègre pas des dimensions essentielles liées à la culture, l’éducation, l’histoire, la formation, les compétences et les infrastructures.

Source : The Conversation