facebook pixel
SIDIIEF Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone
Menu

Prévention des infections et contrôle des épidémies

Après la RDC, l’Ebola s’étend à l’Ouganda

International, 12 juin 2019

Ebola s’est étendu à l’Ouganda et a tué un garçon de cinq ans, premier cas dans ce pays depuis l’apparition de l’épidémie en République démocratique du Congo voisine où il venait de se rendre avec sa famille, dont deux autres membres sont contaminés. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé la tenue d’une réunion de son comité d’urgence afin de «déterminer si l’épidémie constitue une urgence de santé publique de portée internationale» et de formuler des recommandations pour gérer l’épidémie.

Source: Le Devoir

RDC: épidémie de rougeole déclarée

République Démocratique du Congo (RDC), 11 juin 2019

Une épidémie de rougeole a été déclarée lundi en République démocratique du Congo, par le ministre de la Santé, Oly Ilunga Kalenga, dans un pays déjà sur le front d’une épidémie d’Ebola depuis le 1er août.  Depuis début 2019, 87.000 cas suspects ont été enregistrés avec 677 cas confirmés répartis dans 23 provinces, précise le ministre dans un communiqué. «Cette situation est d’autant plus inquiétante, car elle représente une augmentation de plus de 700%, comparée à la situation épidémiologique pour la même période en 2018», indique le ministre qui encourage les parents à faire vacciner leurs enfants.

Source: La Libre Afrique

L’Académie de pharmacie veut étendre les vaccins obligatoires des professionnels de santé

France, 3 juin 2019

La ministre de la santé, Agnès Buzyn, n’a jamais exclu de recourir à l’obligation de vaccination contre la grippe pour les professionnels de santé. Dans un rapport rendu public récemment, l’Académie de pharmacie va encore plus loin. L’institution réclame l’extension de l’obligation vaccinale des professionnels de santé contre la grippe mais aussi contre la rougeole, la coqueluche et la varicelle. Selon l’Académie de pharmacie, l’absence de vaccination des professionnels de santé est responsable d’infections nosocomiales parfois graves lorsqu’elles surviennent chez les sujets physiologiquement (nourrissons, personnes âgées) ou pathologiquement immunodéprimés.

Source: Le généraliste

L’Algérie et l’Argentine certifiées exemptes de paludisme par l’OMS

Suisse, 22 mai 2019

L’Algérie et l’Argentine ont été officiellement reconnues par l’OMS comme exemptes de paludisme. La certification est accordée lorsqu’un pays démontre avoir interrompu la transmission autochtone de la maladie pendant au moins trois années consécutives. L’Algérie est le deuxième pays de la Région africaine de l’OMS à être officiellement reconnu comme exempt de paludisme, après l’Île Maurice, qui a été certifiée en 1973. L’Argentine est le deuxième pays de la Région OMS des Amériques à être certifié en 45 ans, après le Paraguay qui l’a été en juin 2018. Le paludisme, contracté par la piqûre d’un moustique infecté, demeure l’une des principales causes de mortalité dans le monde; environ 60% des décès concernent des enfants de moins de cinq ans.

Source: Organisation mondiale de la Santé

VIH : le traitement évite la transmission

France, 6 mai 2019

Une personne séropositive traitée efficacement ne transmet pas le virus du sida, qu’elle soit hétérosexuelle ou homosexuelle.  Si l’on savait déjà qu’il n’y avait pas de transmission du VIH parmi les couples hétérosexuels sérodifférents avec un traitement antirétroviral efficace (étude Partner 1, 2016), une nouvelle étude vient de montrer qu’il en est de même pour les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes.

Voir l’étude (en anglais)

Source :  Le Quotidien du Pharmacien

Des séquelles après Zika

France, 3 mai 2019

Trois ans après l’épidémie Zika, qui avait notamment frappé les Antilles, certains patients souffrent toujours de problèmes de santé importants.  En 2016, le virus Zika touchait 66 000 personnes aux Antilles. Si la plupart des malades ont ressenti de fortes fièvres ou des douleurs après avoir été contaminés, d’autres ont développé un syndrome de Guilain-Barré, avec paralysie des quatre membres. Une étude, menée en Guadeloupe et en Martinique par des chercheurs de l’université des Antilles, a suivi 87 de ces patients fortement atteints, dont 6 enfants.

Source : Le Quotidien du Pharmacien

Hausse inédite de la tuberculose en Ile-de-France : SPF invite au dépistage des populations à risque

France, 7 mai 2019

La tuberculose revient en Ile-de-France. Alors que le taux de déclaration diminuait depuis 2000, jusqu’à se stabiliser entre 2011 et 2014, Santé publique France observe une augmentation de 8,2 % entre 2015 et 2017. Le taux de déclaration est ainsi passé de 14,6/100 000 habitants (1 758 cas déclarés) en 2015, à 15,8/105 (1 927 cas déclarés) en 2017, rapporte l’étude* de Pauline Mathieu et al. publiée dans le « Bulletin épidémiologique hebdomadaire ». Le département le plus touché est la Seine-Saint-Denis avec un taux de déclaration de 26,5/105 habitants en 2017, en raison de la concentration plus élevée de groupes de population à risque et des conditions de vie difficiles.

Source : Le Quotidien du Médecin

En RDC, l’épidémie d’Ebola fait plus de mille morts

République Démocratique du Congo, 4 mai 2019

Il s’agit de la plus grave crise après celle qui avait tué 11 000 personnes entre 2014 et 2016 en Afrique de l’Ouest. L’épidémie de fièvre hémorragique Ebola déclarée il y a neuf mois dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) a tué 1 000 personnes au 2 mai, a annoncé vendredi soir à Kinshasa, la capitale, le ministère de la santé, qui fait état de 14 nouvelles victimes pour un total de 1 008 morts.

Source: Le Monde

Rougeole: la crainte internationale d’un retour en arrière

International, 27 avril 2019

Dans une «perspective» du New England Journal of Medicine du 17 avril, un trio d’experts américains dont Anthony Fauci – immunologiste internationalement reconnu pour ses travaux sur le VIH – s’inquiète de la résurgence mondiale de la rougeole alors que le vaccin a fait ses preuves. En 2000, les États-Unis étaient en passe d’éliminer la rougeole puisqu’ils constataient l’absence de transmission du virus pendant 12 mois.  Aujourd’hui, les auteurs constatent que la situation s’est terriblement dégradée. La circulation des personnes non vaccinées a permis l’éclosion d’épidémies. Selon le CDC (Center of Disease Control) d’Atlanta, 555 cas ont été notifiés depuis le début de l’année jusqu’au 11 avril 2019. Partout, cette tendance se reproduit. Madagascar, le Venezuela ont été particulièrement frappés.

Voir l’étude (en anglais): The New England Journal of Medecine
Source: Le généraliste