facebook pixel
SIDIIEF Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone
Menu

Pratique infirmière avancée

Infirmiers en pratique avancée aux urgences: vers un désengorgement efficace?

France, 4 septembre 2019

La ministre a annoncé la création d’une filière d’infirmiers de pratique avancée “urgences” qui pourront directement prendre en charge les patients (diagnostic à l’aide d’un algorithme, réalisation d’actes techniques en autonomie, prescription d’imagerie, etc.). Il s’agit de fluidifier les urgences, grâce, notamment, à une prise en charge plus rapide et non médicale donc, des patients.

Source: ActuSoins

Arrêté du 12 août 2019 modifiant l’arrêté du 18 juillet 2018 relatif au régime des études en vue du diplôme d’État d’infirmier en pratique avancée

France, 13 août 2019

Dans cet arrêté, on retrouve les annexes reliées à la pratique avancée infirmière
qui spécifient les activités générales et les activités spécifiques aux différents domaines d’intervention: pathologies chroniques stabilisées en oncologie et hémato-oncologie, maladie rénale chronique, dialyse, transplantation rénale et psychiatrie et santé mentale.

Source: Legifrance

Infirmière Praticienne Spécialisée (IPS): Mise à jour des lignes directrices

Canada (Québec), 1er août 2019

Les lignes directrices visant à encadrer la portée et les modalités d’application des règlements régissant l’exercice des cinq classes d’infirmières praticiennes spécialisées (IPS) ont été révisées afin de préciser le rôle et les responsabilités de l’IPS en matière d’activités médicales, ainsi que les différents aspects du partenariat et de la pratique de collaboration avec les médecins. Les cinq classes d’IPS sont en soins de première ligne; en soins aux adultes; en soins pédiatriques; en néonatalogie et en santé mentale.

Source: Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

Speak Medicine Inc.!: Enjeux éthiques et politiques du travail des infirmières praticiennes dans les Groupes de médecine de famille au Québec

Canada, janvier 2018

Le Canada figure parmi les premiers pays à avoir introduit les infirmières praticiennes (IP), au cours des années 1960.[1,2] Les raisons motivant l’implantation des IP au Canada sont multiples. Des traces remontant à la fin du 19e siècle indiquent la présence d’infirmières exerçant des actes réservés aux médecins en raison du fait qu’elles étaient le seul secours médical dans des régions éloignées.[3,4] Après la deuxième guerre mondiale, la spécialisation des soins couplée à la prise en charge par l’État de la dispensation des soins, le vieillissement de la population, la montée des maladies chroniques et le nombre limité de médecins disponibles pour couvrir un vaste territoire géographique viennent justifier le recours à ces infirmières de pratique avancée.

Source: Université d’Ottawa

Infirmière de pratique avancée (IPA) et ESI: les Agences régionales de santé (ARS) appelées à soutenir les frais de formation

France, 22 mai 2019

La ministre de la santé, dans un souci «d’adapter les métiers et les formations aux enjeux de santé de demain», invite les ARS à soutenir l’engagement des infirmiers en formation de pratique avancée. Le texte souligne ceci: «l’exercice en pratique avancée fait partie intégrante de la démarche de transformation du système de santé. Pour les infirmiers, dont la formation est opérante depuis la rentrée universitaire 2018, vous soutiendrez leur engagement dans cette voie, par le versement d’une indemnité annuelle compte tenu de la perte de revenu que peut engendrer l’entrée en formation de ces professionnels».

Source: Infirmiers.com

Les référentiels de l’infirmière de pratique avancée en santé mentale et psychiatrie sont finalisés

France, 10 mai 2019

Concrètement le diplôme d’état d’infirmier de pratiques avancées confère le grade master.  À l’issue de cette formation l’IPA en psychiatrie devra avoir acquis un certain nombre de compétences pour définir et mettre en oeuvre le projet de soin du patient à partir de l’évaluation globale de son état de santé. Dans ce contexte il dispose comme prévu de la compétence de renouvellement et d’adaptation des régulateurs de l’humeur, des neuroleptiques conventionnels, antiépileptiques, des antidépresseurs, anxiolytiques et certains traitements de substitution, à partir de l’analyse de l’état du patient.

Source : Santé Mentale

Fin de la tutelle médicale pour les IPS

Québec, 1er mai 2019

Les infirmières praticiennes spécialisées (IPS) gagnent leur totale autonomie auprès des médecins, ont annoncé conjointement le Collège des médecins du Québec (CMQ), l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) et la ministre de la Santé et des Services sociaux Danielle McCann mercredi matin à l’Assemblée nationale.
Ainsi, le CMQ se résigne à cesser de réglementer la pratique des IPS, laissant ce rôle à l’OIIQ. La décision a été prise lors de la réunion du conseil d’administration du CMQ, le 26 avril dernier.

Source: Profession santé (Inscription gratuite)

Allocution prononcée par Luc Mathieu, président de l’Ordre des Infirmières et Infirmiers du Québec, sur le rôle des infirmières praticiennes spécialisées

Québec, 1er mai 2019

C’est un grand jour pour la profession infirmière et la population du Québec. Les infirmières praticiennes spécialisées peuvent célébrer la reconnaissance de leur expertise. Pour la population québécoise c’est une solution infirmière leur offrant un accès amélioré aux soins de santé. Les patients pourront ainsi rencontrer plus rapidement le bon professionnel au bon moment. Le CMQ reconnaît aujourd’hui que les infirmières praticiennes spécialisées ont les compétences requises, selon leur spécialité respective, pour établir des diagnostics et déterminer le plan de traitement requis.

Source: OIIQ

Quid de l’inscription en master pour devenir IPA

France, 26 avril 2019

Il y a presque un an que sont parus les décrets et arrêtés encadrant l’exercice en pratique avancée pour les infirmiers. Alors qu’environ 300 étudiants ont déjà intégré les premières promotions, l’heure est venue de déposer son inscription pour la “cuvée” 2019-2021. Voilà ce qu’il faut savoir!

Source: Infirmier.com

Pour en finir avec la surveillance des «superinfirmières» par les médecins

Québec, 25 avril 2019

Il faut arrêter de payer les médecins québécois pour surveiller les infirmières praticiennes spécialisées (IPS, communément appelées «superinfirmières») les mieux formées du pays, estime l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS). «On est une des seules provinces où les “superinfirmières” ont encore besoin d’être surveillées par des médecins pour pouvoir pratiquer. Cette surveillance a un coût important, et on pense que ce sont des fonds qui sont dépensés inutilement», soutient Anne Plourde, chercheuse à l’Institut.

Source: ICI Radio-Canda