facebook pixel
SIDIIEF Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone
Menu

Vigie SIDIIEF

La Haute autorité de santé (HAS) s’engage en psychiatrie

France, décembre 2013 – La Haute autorité de santé (HAS) s’engage en psychiatrie. Saisie sur plusieurs thèmes de santé mentale par le ministère de la Santé, la Haute autorité de santé (HAS) va consacrer des travaux aux champs de la psychiatrie et de la santé mentale. Le suivi de ces travaux est assuré par un comité regroupant les institutions, les professionnels et les usagers et présidé par le psychiatre Yvan Halimi, ex-président de la conférence des présidents de Commission médicale d’établissements (CME) de CHS. La HAS a identifié trois axes pour les années à venir et pour chacun, fixé des objectifs correspondant à des leviers d’amélioration de la qualité des prises en charge. (…)

(Source : Santementale.fr)

L’Ordre national des infirmiers propose de faire des infirmiers le pivot des prises en charge en santé mentale

France, 8 janvier 2014 – L’Ordre national des infirmiers propose de faire des infirmiers le pivot des prises en charge en santé mentale. Dans son rapport remis ce mercredi à la ministre de la Santé, le député Denys ROBILIARD, rapporteur de la mission sur la santé mentale et l’avenir de la psychiatrie mise en place par la commission des affaires sociales, propose de revaloriser le rôle des infirmiers en psychiatrie. L’Ordre infirmier approuve et développe les pistes avancées.Dans un contexte lourd suite à l’agression, le 31 décembre dernier, d’une infirmière par un patient psychiatrique admis en Unité pour Malades Difficiles, le rapport de la mission d’information de l’Assemblée nationale augure d’une réforme utile des prises en charge et des moyens de la santé mentale en France. Favorable aux évolutions proposées concernant le rôle et la place des IDE, l’Ordre national des infirmiers émet ses pistes de valorisation du rôle de ces professionnels : formation, compétences, missions… Les infirmiers veulent faire de leur profession le pivot des prises en charge en santé mentale, au bénéfice des patients.  (…)

(Source : Ordre national des infirmiers France)

Une vérité universelle : pas de santé sans ressources humaines

OMS – Alliance mondiale pour les personnels de santé. Une vérité universelle : pas de santé sans ressources humaines. Résumé. Objectif : Le présent rapport est destiné à éclairer les débats du troisième Forum mondial sur les ressources humaines pour la santé, à informer le grand public au niveau mondial et à lancer une dynamique pour agir. Il vise à recueillir les connaissances actuelles sur les ressources humaines pour la santé et à examiner comment faire, stabiliser et intensifier les progrès permettant d’atteindre la couverture universelle en matière de santé.

(Source : Organisation mondiale de la santé)

L’industrie alimentaire américaine a retranché des milliards de calories

États-Unis, 9 janvier 2014 – L’industrie alimentaire américaine a retranché des milliards de calories. Certaines des plus importantes entreprises alimentaires des États-Unis ont retranché, en moyenne, 78 calories par personne aux produits qu’elles offrent sur le marché, démontre une nouvelle étude. Cette réduction est quatre fois plus importante que celle promise d’ici à l’an prochain.  L’étude commandée par la Fondation Robert Wood Johnson, un organisme sans but lucratif qui s’intéresse aux questions de santé publique, conclut que 16 grandes entreprises alimentaires ont amaigri leurs produits d’environ 6400 milliards de calories. Soixante-dix-huit calories correspondent à un biscuit moyen ou à une pomme. (…)

(Source : ledevoir.com)

Cliniques spécialisées communautaires sans but lucratif en Ontario

Canada (Ontario), 17 décembre 2013 – Cliniques spécialisées communautaires sans but lucratif en Ontario.  L’Ontario met en place de nouvelles cliniques spécialisées communautaires offrant certaines interventions de routine désignées assurées par l’Assurance-santé et à faible risque. Ces cliniques se concentreront à offrir des services à volume élevé, comme des chirurgies de la cataracte et des coloscopies qui ne nécessitent pas de passer une nuit à l’hôpital. Le transfert d’interventions de routine à faible risque des hôpitaux vers des cliniques spécialisées communautaires aidera à améliorer l’expérience générale des patients tout en entraînant une meilleure valeur pour les contribuables. (…)

(Source : ministère de la Santé et des Soins de longue durée – Gouvernement de l’Ontario)

Evaluation d’un programme de coaching à distance chez des diabétiques de type 2 lancée par l’AP-HP

France, le 8 janvier 2014  – Évaluation d’un programme de coaching à distance chez des diabétiques de type 2 lancée par l’AP-HP. L’hôpital Bichat et la Pitié Salpetrière démarrent l’étude A.N.O.D.E, coordonnée par le docteur Boris Hansel. Cette étude est destinée à évaluer l’efficacité du programme MXS-Santé chez des diabétiques de type 2 ayant un objectif de perte de poids. Une version de ce programme de coaching nutrition à distance à laquelle ont participé les deux établissements existe déjà pour les obèses.  Cent-vingt volontaires sont recherchés pour mener à bien cette étude qui constitue à bien des égards une première. Pour en savoir plus. (…)

(Source : Journal international de médecine)

«Le rôle de l’infirmière en éducation à la santé face au diabète»

Mathieu, A. «Le rôle de l’infirmière en éducation à la santé face au diabète» tiré de la revue Développement et santé, rubrique en soins infirmiers du SIDIIEF, décembre 2013, no 203, p. 21. L’objectif de cet article est de démontrer le rôle déterminant de l’infirmier(ère) en éducation à la santé face au diabète, afin de mieux accompagner les personnes atteintes de diabète et d’améliorer leur qualité de vie.

Financement de la recherche infirmière : et les nominés sont…

France, 23 décembre 2013 – Financement de la recherche infirmière : et les nominés sont… La Direction Générale de l’Offre de Soins a publié la liste des projets de recherche retenus en 2013. Ces programmes de recherche  bénéficieront d’un financement sur 3 ans pour être menés à bien. Comme chaque année depuis 2010, la DGOS publie la liste des projets de recherche « paramédicale » validés. Sur 133 projets, 20 programmes ont été retenus et feront l’objet d’un financement public, d’un montant variant de 35000 à 338000 euros sur trois ans. (…)

(Source : infirmiers.com)

Rehaussement de la formation de la relève infirmière. L’OIIQ déçu du report de la décision du gouvernement du Québe

Canada (Québec), 8 janvier 2014 –  Rehaussement de la formation de la relève infirmière. L’OIIQ déçu du report de la décision du gouvernement du Québec. L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) exprime une profonde déception et une grande incompréhension à l’égard du gouvernement du Québec, en réaction à sa position de reporter encore une fois la décision d’implanter le baccalauréat comme norme d’entrée à la profession infirmière. Ce report survient en dépit de la conclusion du rapport du président du Groupe de travail sur la relève infirmière, le Dr Pierre Durand. Le rapport conclut : « (…) nous tenons à réitérer l’importance de rehausser la formation des infirmières de la relève au niveau universitaire. Ce rehaussement nous apparaît comme un incontournable pour répondre aux besoins évolutifs de la population et pour améliorer la performance du système de santé québécois. Rappelons que, sur 34 pays de l’OCDE, le réseau de santé et des services sociaux se situe au 23e rang quant à l’accès, l’efficacité et l’efficience. Les pays les plus performants ont utilisé la contribution des infirmières pour se hisser parmi les premiers ». (…)

(Source : Ordre des infirmières et infirmiers du Québec)

Catégories