facebook pixel
SIDIIEF Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone
Menu

Vigie SIDIIEF

Le niveau de formation des infirmières a un impact sur la qualité des soins

Québec, 15 janvier 2019

Il semble que le niveau de scolarité des infirmières ait un impact sur la qualité des soins dans les unités de soins intensifs selon une étude menée par une chercheuse de l’Université de Montréal. Les résultats de cette étude montrent que les quarts de travail composés de 40% et plus d’infirmières cliniciennes (titulaires d’un baccalauréat) permettent d’avoir jusqu’à six fois moins d’incidents et d’accidents comparativement aux quarts de travail composés de 60% et plus d’infirmières techniciennes (titulaires d’un diplôme collégial).

Source: Le Nouvelliste

Les 26 milliardaires les plus riches détiennent autant d’argent que la moitié de l’humanité, selon l’ONG Oxfam

International, 22 janvier 2019

La concentration de la richesse s’est encore accentuée en 2018, a dénoncé, lundi 21 janvier, l’ONG Oxfam. “Le fossé qui s’agrandit entre les riches et les pauvres pénalise la lutte contre la pauvreté, fait du tort à l’économie et alimente la colère dans le monde”, a affirmé Winnie Byanyima, directrice exécutive d’Oxfam International.

Source: France TV info

La «MPOC» liée au tabagisme a des conséquences meurtrières

Québec, 21 janvier 2019

La maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), dont la cause numéro un est le tabagisme, est deux fois plus meurtrière que le cancer du poumon, révèle le Conseil québécois sur le tabac et la santé (CQTS). À l’occasion du début de la 42e Semaine pour un Québec sans tabac, dimanche, l’organisme veut mettre l’accent sur la MPOC, qui est la troisième cause de mortalité au Québec. Selon les données de l’Institut national de santé publique du Québec, plus de 30 000 Québécois âgés de 35 ans et plus reçoivent un diagnostic de MPOC. Dans 85 pour cent des cas, la maladie est causée par le tabagisme.

Source: Profession santé (Inscription gratuite)

Assistants, pratique avancée…: la délégation menace l’exercice médical

France, 12 janvier 2019

Avec l’arrivée annoncée de nouvelles professions (infirmières de pratique avancée, assistants médicaux) et la vaccination antigrippale assurée par les pharmaciens, l’exercice médical change et cela inquiète. D’après un sondage du generaliste.fr, plus des deux tiers (68%) des 561 répondants estiment que l’exercice médical est menacé par les nouvelles orientations de la politique de santé. Seuls 14% n’ont pas d’inquiétude quant à un éventuel démantèlement de la profession.

Source: Le généraliste

L’infirmier, un acteur clef de la coordination

France, 17 janvier 2019

L’Ordre national des infirmiers a mis l’accent sur la place des infirmiers dans la coordination des soins de proximité, une place confirmée par l’ensemble des acteurs. Cette coordination des soins de proximité est fondamentale à l’heure d’une transition épidémiologique vers les maladies chroniques et de l’augmentation du nombre de personnes âgées dans la demande de soins.

Source: ActuSoins

Le National et le Conseil Fédéral divisés sur les soins infirmiers

Suisse, 25 janvier 2019

Allant dans le sens des infirmiers, le National s’oppose au Conseil fédéral en arguant qu’il est nécessaire de prendre des mesures pour soutenir la profession. De nouvelles mesures devraient être prises en faveur des soins infirmiers. La commission souhaite intervenir au niveau de la loi pour garantir que suffisamment de personnel puisse être formé et maintenu dans la profession, que le personnel infirmier bien formé puisse dispenser certains soins de manière autonome et pour assurer que la formation soit financée de manière appropriée. Elle précisera ces objectifs après avoir mené d’autres auditions.

Source: 20 Minutes

Tour de contrôle sanitaire

Togo, 16 janvier 2019

Le Groupe de la Banque mondiale a lancé il y a un an au Togo son projet régional de renforcement des systèmes de surveillance des maladies (REDISSE). L’objectif est de donner les moyens indispensables pour une surveillance et une réponse collaboratives des maladies en Afrique de l’Ouest. Méningite, lassa, grippe aviaire, Ebola, la région n’est pas épargnée. Seul un système régional de surveillance est capable de permettre aux pays de la région de répondre efficacement et de protéger les populations.

Source: Republic Of Togo

Urgence climatique, le coût exorbitant de la procrastination

France, janvier 2019

Les conséquences d’un changement climatique à +3°C seraient considérables, c’est ce qui justifie la cible de 1,5°C. Et, même à +1,5°C, les conséquences seront lourdes et le coût d’adaptation, pour cette génération comme pour les futures, sera élevé: perte de rendement agricole, montée du niveau des océans, régions du monde invivables avec son cortège de migrants climatiques, effondrement d’écosystèmes et de biodiversité, événements climatiques extrêmes et érosion accélérée sont autant de phénomènes qui vont aller en s’amplifiant.
Comment remettre l’urgence climatique au cœur des discussions et décisions?

Source: The Conversation

Manger moins de viande et plus de noix: bon pour la santé… et pour la planète

Québec, janvier 2019

Comment nourrir sainement 10 milliards d’humains d’ici 2050 tout en préservant la planète? En divisant par deux la consommation mondiale de viande rouge et de sucre et en doublant celle des fruits, des légumes et des noix. Pour protéger sa santé et l’environnement, il faudrait selon eux consommer chaque jour en moyenne 300 grammes de légumes, 200 grammes de fruits, 200 grammes de graines entières (riz, blé, maïs, etc.), 250 grammes de lait entier (ou équivalent), mais seulement… 14 grammes de viande rouge, soit 10 fois moins qu’un steak de taille classique.

Source: Le Devoir

Catégories