facebook pixel
SIDIIEF Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone
Menu

Vigie SIDIIEF

Hadronthérapie chez l’enfant – Mise à jour des données probantes concernant 15 cancers pédiatriques

Belgique, 8 janvier 2015 – Hadronthérapie chez l’enfant – Mise à jour des données probantes concernant 15 cancers pédiatriques. La protonthérapie, une technique de radiothérapie ultra-précise, offre-t-elle plus d’avantages que la radiothérapie classique lorsqu’il s’agit de traiter des enfants ? Elle permet en effet de délivrer une dose de rayons moins élevée aux tissus entourant la tumeur, ce qui devrait diminuer le risque de nouveaux cancers et autres effets secondaires de l’irradiation. L’INAMI a demandé au Centre fédéral d’Expertise des Soins de santé (KCE) de s’assurer que la technique donne de bons résultats chez les enfants. La question est d’actualité en Belgique, avec l’annonce, au début de cette année, de la construction des premiers centres de protonthérapie. Mais c’est aussi une question à laquelle il est quasi impossible de répondre parce que, malgré des milliers d’enfants traités dans le monde, l’application de cette technique aux cancers pédiatriques n’a fait l’objet d’aucune étude clinique internationale de qualité. Le KCE doit donc conclure que la valeur ajoutée de la protonthérapie n’est pas encore établie dans le traitement des cancers pédiatriques. (…) (Source : kce.fgov.be)

Mot-clé : cancérologie, santé de l’enfant

Ebola : Johnson & Johnson lance un essai clinique de Phase 1 pour son vaccin combiné

États-Unis, 6 janvier 2015 – Ebola : Johnson & Johnson lance un essai clinique de Phase 1 pour son vaccin combiné. Le groupe Johnson & Johnson a annoncé mardi le lancement de la Phase 1 du premier essai clinique de son vaccin préventif contre Ebola, actuellement développé par ses sociétés pharmaceutiques Janssen. Cet essai est le premier test du vaccin sur l’homme. Le processus de recrutement actuellement en cours, devrait se terminer fin janvier 2015.

« Les premiers volontaires ont déjà reçu une dose initiale du vaccin. Cet essai est conduit par le “Oxford Vaccine Group” du département de pédiatrie de l’université d’Oxford », indique le groupe dans un communiqué.

Johnson & Johnson a également annoncé aujourd’hui que Janssen, en partenariat avec Bavarian Nordic A/S, a produit plus de 400 000 vaccins “prime-boost” qui seront disponibles d’ici avril 2015 pour des essais cliniques à grande échelle. « Cette année, un total de 2 millions de doses sera disponible au fil des mois, avec la possibilité d’atteindre rapidement 5 millions de doses si nécessaire, sur une période de 12 à 18 mois. L’objectif initial de Janssen de produire plus d’un million de doses d’ici la fin de 2015, dont 250 000 pour être utilisées d’ici mai 2015 dans des essais cliniques, a été revu à la hausse », poursuit le groupe. (…) (Source : .mypharma-editions.com)

Mot-clé : Prévention des infections et contrôle des épidémies

Travail de nuit des infirmières égale surmortalité

États-Unis, 8 janvier 2015 – Travail de nuit des infirmières égale surmortalité. 11 %, c’est la surmortalité des infirmières de nuit qui travaillent depuis plus de cinq années. Au-delà d’une période de quinze ans le risque d’avoir un cancer du poumon s’accroit de 25 %. En revanche, il n’y a pas d’influence sur le cancer du sein. Ces chiffres concernent une large population : une salariée sur dix travaille de nuit, et un homme sur cinq occasionnellement ou habituellement. Ces données sont extraites d’une étude publiée dans The American Journal of preventive medicine. Elle a porté sur plus de 85 000 infirmières américaines suivies par des épidémiologistes de Harvard (Etats-Unis). (…) (Source : decisionsante.com)

Mot-clé : santé et sécurité au travail

Un nouvel antibiotique prometteur… qui en annonce bien d’autres

France, 8 janvier 2015 – Un nouvel antibiotique prometteur… qui en annonce bien d’autres. Il s’appelle teixobactin, et à en croire les auteurs d’un article paru mercredi soir dans la revue « Nature », il pourrait bien s’agir d’un antibiotique extrêmement prometteur, contre lequel les bactéries semblent incapables de développer des résistances. Au-delà de la découverte d’un nouvel outil de lutte contre les infections bactériennes, cette publication marque la naissance d’une nouvelle source d’antibiotiques naturels. (..) (Source : lequotidiendumedecin.fr)

Mot-clé : prévention des infections et contrôle des éppidémies

La réalité virtuelle augmentée… atténue la douleur

Belgique, 6 janvier 2015 – La réalité virtuelle augmentée… atténue la douleur. Les médecins ne peuvent pas faire repousser un bras manquant. Ils disposent par contre de médicaments puissants pour aider une personne amputée à surmonter la douleur que ce “membre fantôme” engendre dans 60 à 80% des cas. “Dans le jargon, on parle de douleurs neuropathiques”, explique Dominique Mouraux, Assistant chargé d’exercice en kiné du sport à l’Université Libre de Bruxelles. “Il en existe de diverses sortes et de diverses origines. Malgré la kiné et les médicaments, ces douleurs restent difficiles à traiter”. D’où l’idée du thérapeute attaché au Centre de Réadaptation de l’Appareil Locomoteur (CRAL) de l’Hôpital Erasme d’avoir recours à la technique dite de l’effet miroir pour soulager certains de ses patients. (…) 9Source : bulletins-electronique.com)

Mot-clé: Technologie/Télésanté/Télémédecine

Un mécanisme de résistance aux antibiotiques mis au jour à l’Université Catholique de Louvain

Belgique, 6 janvier 2015 –  Un mécanisme de résistance aux antibiotiques mis au jour à l’Université Catholique de Louvain. Une équipe de l’Université Catholique de Louvain (UCL), dirigée par le Pr Jean-François Collet, de l’Institut de Duve, vient d’identifier un des mécanismes utilisés par certaines bactéries pour résister aux antibiotiques.
C’est une avancée théorique importante. La (multi)résistance bactérienne aux antibiotiques est en constante progression dans le monde. “La résistance aux antibiotiques – lorsque l’évolution des bactéries rend les antibiotiques inefficaces chez les personnes qui en ont besoin pour traiter une infection, – est désormais une grave menace pour la santé publique”, estime l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui vient de publier cette année son premier rapport mondial sur la question. (…) (Source : bulletins-electronique.com)

Mot-clé : Prévention des infections et contrôle des épidémies

Arrêter de fumer après l’ovulation : Plus facile d’écraser après l’ovulation

Canada (Québec), 6 janvier 2015 – Arrêter de fumer après l’ovulation : Plus facile d’écraser après l’ovulation. Les fumeuses ont davantage envie d’une cigarette tout juste après leurs règles, selon une nouvelle étude montréalaise. C’est à cause des hormones sexuelles, qui sont alors à leur plus bas niveau. Ainsi, celles qui veulent écraser devraient commencer leur abstinence tout juste après leur ovulation, quand le désir est moins grand.

« Les femmes semblent plus vulnérables aux moments de besoin [craving] liés aux dépendances », explique Adrianna Mendrek, chercheuse à l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal (l’ancien hôpital Louis-H. LaFontaine) et auteure principale de l’étude publiée dans le Psychiatry Journal. « Nous avons observé qu’il y a une différence marquée au long du cycle menstruel, qui pourrait expliquer une partie de l’effet. » (…) (Source : plus.lapresse.ca)

Mot-clé : santé publique

Libérer les malades mentaux de leurs chaînes

6 janvier 2015 – Les «oubliés des oubliés» en Afrique. Libérer les malades mentaux de leurs chaînes. Grégoire Ahongbonon* transporte une chaîne de métal dans ses valises. Elle a servi à enchaîner une personne aux prises avec la maladie mentale en Côte d’Ivoire, son pays d’adoption. Il l’apporte avec lui en voyage, au cas où il aurait la chance de la déposer sur le bureau de décideurs. Au cas où les pièces de métal changeraient les mentalités comme lui-même s’y affaire.

« En Afrique, les malades mentaux sont considérés comme possédés, frappés de la malédiction des sorciers, et tout le monde a peur d’eux », dénonce-t-il lors d’un entretien accordé pendant un récent passage au Québec. Il n’est ainsi pas rare que leur famille prenne les moyens de les immobiliser par des chaînes ou des troncs d’arbre. Quand ils sont tout simplement abandonnés, on les croise nus, mangeant dans les ordures, raconte Grégoire. (…)  (Source : ledevoir.com)

* Pour ceux qui ont eu la chance d’assister au congrès mondial 2012 du SIDIIEF à Genève (Suisse), ils se rappelleront de la conférence de Grégoire Ahongbonon, qui nous a, effectivement brandi sa chaîne de métal tout en racontant son expérience de vie.

Mot-clé : santé mentale

Le point sur les causes des cancers : du hasard, mais pas seulement

5 janvier 2015 – Le point sur les causes des cancers : du hasard, mais pas seulement. Une étude parue le 2 janvier dans la revue Science stipule qu’environ deux tiers des cancers seraient liés au hasard ; les résultats de ces travaux mettent en regard le nombre de cellules souches se divisant dans différents types de tissus, et l’incidence des cancers touchant ces mêmes tissus : Les chercheurs y montrent que plus un tissu se renouvelle de façon importante au cours de la vie, plus il serait exposé à un cancer, d’où le fait que le cancer atteigne plutôt des organes dont les tissus ont un fort taux de division de leurs cellules souches. La majorité des cancers serait ainsi liée à des mutations aléatoires de l’ADN des cellules survenant lors des divisions cellulaires (le « hasard » mentionné dans l’étude), leur conférant alors un avantage sur les cellules normales et entraînant la prolifération cancéreuse.(…) (Source : e-cancer.fr)

La recherche en soins infirmiers, en quoi consiste-t-elle ?

France, 28 janvier 2014 – La recherche en soins infirmiers, en quoi consiste-t-elle ? La recherche en soins infirmiers prend un nouvel essor en France depuis quelques années. A quoi cela correspond et à qui s’adresse-t-elle ? Christophe Debout, responsable du Département des sciences infirmières et paramédicales à l’École des hautes études en santé publique (EHESP), nous éclaire sur la question. Christophe Debout, responsable du Département des sciences infirmières et paramédicales à l’EHESP Depuis quand la recherche en soins infirmiers existe-t-elle? Initialement, elle est apparue au début des années 1950 aux États-Unis avec le lancement de la première revue de recherche Nursing Research. Donc dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, il a existé un mouvement visant à produire de la recherche scientifique à partir des soins infirmiers. Très rapidement ensuite, les organisations internationales ont aidé à son développement notamment l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Conseil international des infirmiers et plus tard l’Union européenne. (…)

(Source : actusoins.com)

Catégories



Infolettres du SIDIIEF