facebook pixel
SIDIIEF Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone
Menu

Vigie SIDIIEF

Cancer : signature du protocole d’accord sur le droit à l’oubli

France, 24 mars 2015 – Cancer : signature du protocole d’accord sur le droit à l’oubli. François Hollande a salué mardi la signature du protocole d’accord pour le droit à l’oubli aux côtés de tous les acteurs, au siège national de la Ligue contre le cancer. Ce protocole d’accord vise à élargir le champ de la convention AREAS et permettre aux anciens malades du cancer de contracter un emprunt sans avoir à mentionner leur ancienne maladie. (…) Un « dispositif unique au niveau international ». Selon le protocole d’accord, unique au niveau international, « les personnes ayant souffert d’un cancer pédiatrique avant l’âge de 15 ans n’auront pas à déclarer leur maladie cinq ans après la fin du protocole thérapeutique ». Tous les anciens malades, guéris d’un cancer « n’auront pas à le déclarer », 15 ans après l’arrêt du traitement. (…) Le droit à l’oubli se doit de devenir une priorité de santé (…) (Source : lequotidiendumedecin.fr/)

Mot-clé : politiques de santé, cancérologie

 

Les patients donnent les raisons de leur non-observance

France, 13 mars 2015 – [Vidéos] Les patients donnent les raisons de leur non-observance. Une enquête a été menée auprès de plus de 1 300 personnes atteintes de maladies chroniques afin de mieux cerner pourquoi elles ne prennent pas, ou mal, leurs traitements. Selon cette enquête, la réalité de la non-observance sur le terrain se justifie par des raisons très diverses. En effet, pour 44 % des patients, il s’agit d’un oubli (celui-ci étant plus fréquent lorsque le nombre de médicaments pris chaque jour augmente). Mais dans 29 % des cas, c’est le patient qui modifié son traitement lui-même : ce comportement concerne davantage les femmes, les patients de moins de 60 ans ou les patients diagnostiqués depuis plus de 2 ans. Enfin, pour 18 % d’entre eux, la non-prise a été intentionnelle, ce qui révèle une lassitude liée à la maladie. L’enquête « Vos traitements et vous ? » a été conçue par le Pr Catherine Tourette-Turgis, fondatrice de l’Université des Patients, et réalisée en partenariat avec Pfizer. (…)  (Source : .lequotidiendupharmacien.fr)

Mot-clé : maladies chroniques;

 

Addictions – Le portail des acteurs de santé

Nouveau site Web – Addictions – Le portail des acteurs de santé. Aborder la consommation de produits psychoactifs avec les patients : un enjeu de santé publique. Ce portail des acteurs de santé a été créé dans le cadre d’un projet soutenu par la Direction Générale de la Santé et la MILDECA et réalisé en partenariat avec l’OFDT, l’INPES, l’IPPSA, le Respadd, Adalis, le GREA (Suisse) et le RISQ (Québec). Il a pour objectif d’aider les professionnels de santé de premier recours à : aborder la question des addictions avec les patients; repérer un usage problématique de substance psychoactive; intervenir et orienter le patient en fonction de sa situation et de ses besoins.

Mot-clé : toxicomanies; promotion de la santé; éducation à la santé

EHPAD : un constat inquiétant de l’équilibre nutritionnel des seniors

France, 25 mars 2015 – EHPAD : un constat inquiétant de l’équilibre nutritionnel des seniors. L’UFC-Que Choisir relève de « grave carences en matière de prévention de la dénutrition » dans une enquête publiée le 24 mars et demande l’instauration d’une obligation réglementaire sur la qualité nutritionnelle et les rythmes des repas servis dans les EHPAD. L’enquête a été menée auprès de 88 établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), répartis dans 48 départements. Pas assez de viande rouge, de poisson et de fruits. Des menus mal équilibrés, un suivi nutritionnel par un diététicien insuffisant et un rythme alimentaire inadapté, le constat établit par l’analyse de l’enquête de l’UFC-Que Choisir est inquiétant. En premier lieu, la prévalence de la dénutrition est « évaluée à plus d’un tiers », selon le magazine, alors que des recommandations avaient été émises par la Haute Autorité de santé (HAS), Programme national nutrition santé (PNNS), Conseil national de l’alimentation (CNA) et le Groupe d’étude des marchés restauration collective et nutrition (GEMRCN). (…) (Source : lequotidiendumedecin.fr)

Mot-clé : personne âgée

Augmenter la tâche des infirmières pour alléger celle des médecins

Canada (Québec), 25 mars 2015 – [Vidéo] Augmenter la tâche des infirmières pour alléger celle des médecins. Placer les infirmières au centre de la première ligne du réseau de la santé pour alléger la tâche des médecins est une avenue intéressante pour le ministre de la Santé, Gaétan Barrette. L’idée est également bien accueillie du côté du Syndicat interprofessionnel de la santé du CHUS. Les infirmières ont proposé mardi une petite révolution pour améliorer l’accès aux soins de santé : plutôt que d’imposer plus de travail aux médecins, elles proposent qu’on leur confère plus de responsabilités. Entre autres, la FIQ propose d’élargir considérablement la capacité des infirmières à prescrire des médicaments. Elle suggère d’ajouter 16 « conditions mineures » pour lesquelles les infirmières pourraient prescrire des médicaments à la suite d’un diagnostic médical, comme l’herpès buccal, l’eczéma, les hémorroïdes, ou encore les oreillons et les infections urinaires chez les femmes. (…) (Source : ici.radio-canada.ca)

Mot-clé : politiques de santé, pratique infirmière

OIIQ – Prise de position sur la prestation sécuritaire des soins infirmiers

Canada (Québec), 24 mars 2015 – Prise de position sur la prestation sécuritaire des soins infirmiers. Avec sa prise de position sur la prestation sécuritaire des soins, l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) vient soutenir ses membres afin que l’évaluation initiale et continue des besoins des patients serve à déterminer le nombre d’infirmières et d’infirmiers requis et la composition des équipes de soins. L’OIIQ tient ainsi à rappeler l’apport indispensable des expertises infirmières et des équipes de soins pour assurer des soins adaptés aux patients du Québec. C’est pourquoi, dans sa prise de  position, l’OIIQ fait quatre demandes concrètes au ministère de la Santé et des Services sociaux. (…) (Source : oiiq.org)

Prenez connaissance de l’éditorial de la présidente de l’OIIQ

Mot-clé : qualité et sécurité des soins; pratique infirmière

Développer la chimiothérapie en hospitalisation à domicile : encore un long chemin

France, 26 mars 2015 – Développer la chimiothérapie en hospitalisation à domicile : encore un long chemin. La chimiothérapie anticancéreuse est le plus souvent administrée en i.v. dans les pôles d’hospitalisations de jour (HDJ) des établissements de santé, et dans une moindre mesure dans le cadre de l’hospitalisation à domicile (HAD). L’accroissement des besoins amène à se poser la question du développement de la prise en charge au domicile. Mais la volonté de substitution de l’HDJ par une HAD doit s’accompagner d’une réflexion sur sa pertinence, sur sa faisabilité concrète en tenant compte du circuit de préparation et d’administration des cytotoxiques, des contraintes liées au lieu et à l’environnement de vie des patients, ainsi que de la disponibilité des personnels de santé sur le territoire, indique la Haute autorité de santé (HAS). Saisie par la DGOS pour éclairer sa décision sur l’intérêt d’encourager le développement de la chimiothérapie en HAD, elle a analysé les conditions du développement de cette activité. (…) ( Source : jim.fr)

Mot-clé : cancérologie

Apprenez à reconnaître les signes de mauvais traitements infligés aux personnes âgées

Canada (Québec), 18 mars 2015 – Apprenez à reconnaître les signes de mauvais traitements infligés aux personnes âgées. De plus en plus de personnes âgées sont victimes de maltraitance au Canada, et les professionnels qui font régulièrement affaire avec des aînés devraient demeurer à l’affût des signes de mauvais traitements. Il n’y a pas d’autre façon de combattre ce grave problème, selon Yvonne Ziomecki, première vice-présidente, Banque HomEquity, la seule banque canadienne dont la clientèle se compose exclusivement de personnes âgées. Qu’ils soient médecins, dentistes, banquiers ou avocats, tous les professionnels qui ont des relations avec des personnes âgées peuvent jouer un rôle important en contribuant à signaler les cas présumés de maltraitance envers les aînés. Voici ce que vous devez faire notamment :

  • Soyez attentif à l’apparition soudaine de lésions corporelles, comme des ecchymoses et des entorses.
  • Surveillez toute variation des ressources financières.
  • Sachez reconnaître les changements dans le comportement ou l’apparence.
  • Restez à l’affût de toute « nouvelle » relation qui semble suspecte.

Tous les éléments ci-dessus peuvent être des signes de mauvais traitements. En cas d’urgence, il est essentiel d’appeler immédiatement la police. (…) (Source  :  newswire.ca)

Mot-clé : personne âgée

Cancer : les avantages des nouveaux traitements sur mesure

Belgique, 19 mars 2015 – Cancer : les avantages des nouveaux traitements sur mesure. Les nouveaux traitements “sur mesure” du cancer présentent certains avantages par rapport à la chimiothérapie, souligne dans un rapport publié jeudi le Centre fédéral d’Expertise des Soins de santé (KCE). Ce dernier a examiné, avec le Centre du Cancer de l’Institut scientifique de Santé publique (ISP), des tests de “Next Generation Sequencing”, qui analysent plusieurs gènes en même temps. Les nouveaux traitements “sur mesure” du cancer présentent certains avantages par rapport à la chimiothérapie, souligne dans un rapport publié jeudi le Centre fédéral d’Expertise des Soins de santé (KCE). Ce dernier a examiné, avec le Centre du Cancer de l’Institut scientifique de Santé publique (ISP), des tests de “Next Generation Sequencing”, qui analysent plusieurs gènes en même temps. La médecine personnalisée, également appelée “thérapie ciblée”, consiste à administrer des médicaments “sur mesure”, qui bloquent les “étapes du développement du cancer provoquées” par les mutations de l’ADN dans les cellules. Les médicaments donnés à l’issue de ce “diagnostic compagnon” sont souvent plus efficaces que la chimiothérapie, soutient le KCE. (…) (Source : levif.be)

Mot-clé : cancérologie

« La langue française dans le monde 2014 » est en ligne

A l’occasion de la journée internationale de la Francophonie, l’Observatoire de la langue française met en ligne, en libre téléchargement, son rapport  « La langue française dans le monde 2014 » (octobre 2014, Paris, édition Nathan).  22.6 ko, 569 p.  Publié tous les quatre ans, ce rapport est un outil essentiel pour tous ceux qui s’intéressent à la situation précise du français dans tous les domaines et dans chaque pays. L’édition 2014 recense 274 millions de francophones dont les 3/4 font un usage quotidien du française, en progression de 7% depuis 2010. Fruit d’un travail de collecte, de recherche et d’analyse de données associant des experts de nombreux pays, il présente des réalités et chiffres précis sur les usages du français, l’enseignement du et en français, sa place dans les médias, Internet, les organisations internationales ou encore l’économie.

Mot-clé : Francophonie

Catégories



Infolettres du SIDIIEF