facebook pixel
SIDIIEF Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone
Menu

Vigie SIDIIEF

L’Ordre national des infirmiers tient à rappeler l’exigence éthique fondamentale de la profession infirmière.

France, 13 janvier 2015 – L’Ordre national des infirmiers tient à rappeler l’exigence éthique fondamentale de la profession infirmière. Sollicité par les médias après la diffusion de l’information selon laquelle M. Farid Benyettou, l’ex-mentor des frères Kouachi, était étudiant infirmier stagiaire aux urgences de la Pitié-Salpêtrière depuis décembre dernier, l’Ordre national des infirmiers tient à rappeler l’exigence éthique fondamentale de la profession infirmière.

Le cas de M. Farid Benyettou illustre un problème plus général de fond : celui de l’accès aux études et de l’accès à la profession d’infirmière. Tout le monde peut-il accéder à cette profession ? Ne faut-il pas un contrôle approfondi y compris au moment de l’entrée dans les études ?

En l’espèce, l’Ordre national des infirmiers n’a à aucun moment été tenu informé, ni par les autorités judiciaires ni par les autorités sanitaires, du projet de l’entrée de M. Benyettou dans les études infirmières.

C’est donc l’occasion pour l’Ordre national des infirmiers de réaffirmer clairement et fortement sa conviction : notre profession n’est pas une profession comme une autre. (…) (Source :  ordre-infirmiers.fr)

 

Mot-clé : Déontologie

Démence évoluée : trop de médicaments inutiles

Étas-Unis- Étude 2014 – Démence évoluée : trop de médicaments inutiles. Une étude a montré qu’aux États- Unis, plus de la moitié des patients atteints de démence évoluée reçoivent des médicaments dont le bénéfice est discutable. Les auteurs ont identifié un échantillon national représentatif de 5406 patients résidant en institution et atteints de démence évoluée : ces patients se caractérisent par un déficit cognitif majeur (ils ne reconnaissent plus leur famille) et une dépendance totale ; leur espérance de vie est limitée et de l’ordre de 1 à 2 ans. Un total de 2911 patients (53,9 % de l’échantillon) a reçu pendant la période d’observation au moins un médicament dont le bénéfice était discutable. Les médicaments qui arrivent en tête sont les inhibiteurs de la cholinestérase (36%), la mémantine (25 %) et les hypolipidémiants (22 %) (…) (Source : .jle.com)

Mot-clé : soins à la personne âgée; santé mentale

En France, Lille invente l’EHPAD du futur

France, 13 janvier 2015 – Lille invente l’EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) du futur. Après avoir modernisé la chambre d’hôpital et le service ambulatoire, le CHRU de Lille et plusieurs entreprises du Cluster Santé d’Eurasanté imaginent un nouvel environnement de vie et de soin pour les personnes âgées dépendantes. De quoi donner aux acteurs de la santé lillois une longueur d’avance sur le marché européen. D’ici fin 2016, toutes les régions de France devraient disposer d’un comité de filière dédié à la silver économie. C’est une volonté de l’Etat. Mais les lillois n’ont pas attendu que le Nord – Pas-de-Calais ait le sien pour innover dans ce secteur en plein boom. Sous l’impulsion du Pôle d’Excellence Santé régional coordonné par Eurasanté, Clubster Santé et le Pôle de compétitivité Nutrition Santé Longévité, ils viennent de sortir « Le Silver Concept ». Il s’agit d’un prototype de l’Ehpad du futur dont la conception et la réalisation a mobilisé une cinquantaine d’acteurs de la santé en région (…) (Source : latribune.fr)

Mot-clé : soins à la personne âgée, Technologie/Télésanté/Télémédecine

L’OMS autorise le vaccin contre la méningite A chez les moins d’un an, en Afrique

OMS, 9 janvier 2015 – L’OMS autorise le vaccin contre la méningite A chez les moins d’un an, en Afrique. En Afrique, les nourrissons pourront bénéficier du vaccin MenAfriVac contre la méningite A, désormais autorisé par l’OMS. « Les campagnes initiales de vaccination de masse avec MenAfriVac se sont avérées très efficaces en matière de réduction du nombre de cas de méningite A », a déclaré dans un communiqué le Dr Marie-Pierre Préziosi, directrice du projet Vaccins Méningite. Le vaccin MenAfriVac a été conçu à la demande des gouvernements africains, suite à l’épidémie dévastatrice de 1996-1997 touchant 250 000 Africains et tuant 25 000 personnes. (…) (Source : lequotidiendumedecin.fr)

Mot-clé : santé publique, prévention des infections et contrôle des épidémies

Au Québec : Les infirmières investies de nouveaux pouvoirs

Canada (Québec), 9 janvier 2015 – Les infirmières investies de nouveaux pouvoirs. Québec accordera de nouveaux pouvoirs aux infirmières, qui pourront sous peu prescrire certains examens et traitements, notamment en matière de soins de plaie, de contraception et de traitement des infections transmissibles sexuellement. (…) Paru dans la Gazette officielle du 7 janvier, le projet de règlement, qui n’a pas été publicisé, pourrait entrer en vigueur dès l’automne, espère-t-elle. C’est en étroite collaboration avec le Collège des médecins que l’OIIQ a réussi cette avancée. (…) Le projet de règlement reconnaît d’abord aux infirmières la pleine autonomie en matière de soins des plaies. Elles pourront prescrire les analyses de laboratoire requises, comme les cultures servant à déterminer la présence d’une infection. Elles pourront aussi prescrire les produits, médicaments et pansements nécessaires, dont des crèmes antibiotiques. (…) (Source : ledevoir.com)

Mot-clé : pratique infirmière

Haïti : cinq ans après le séisme, la santé délaissée

Haïti, 15 janvier 2015 – Haïti : cinq ans après le séisme, la santé délaissée. Le 12 janvier 2010, 220 000 personnes mourraient victimes du tremblement de terre qui frappait Haïti. Cinq ans après, l’association Médecins sans frontière (MSF) fait un bilan accablant de la situation sanitaire dans le pays. Le chef de mission pour MSF en Haïti relève que l’accès aux soins reste très difficile pour une majorité d’Haïtiens. Les projets de reconstruction des hôpitaux sont souvent « des coquilles vides, faute d’une bonne planification permettant d’avoir un personnel correctement formé, des médicaments en quantités suffisantes » relève-t-il. Il souligne également qu’il n’existe aucune transparence quant à l’allocation des fonds récoltés après la catastrophe et note que d’une manière générale, la santé n’a pas été une « priorité suffisante ». Enfin concernant la menace que représente le choléra depuis le séisme, le représentant de MSF souligne « bien qu’il y ait un plan national d’élimination du choléra, aucun système n’a été mis en place pour les soins d’urgence ». (…) (Source : jim.fr)

Mot-clé : Politiques de santé

 

Dépression de l’adolescent : comment repérer et prendre en charge ?

France, décembre 2014 – Dépression de l’adolescent : comment repérer et prendre en charge ? On estime que près de 8 % des adolescents entre 12 et 18 ans souffriraient d’une dépression. Or à cet âge, la dépression passe souvent inaperçue : l’adolescent a des difficultés à exprimer ses ressentis, manifeste sa souffrance différemment des adultes et sa dépression peut être confondue avec les sentiments de déprime, courants à l’adolescence. (…) (Source : Haute autorité de santé)

Mot-clé : santé mentale, Santé de l’adolescent

Formation des infirmières: “Pas d’autre choix que de passer à 4 années”

Belgique, 14 janvier 2015 – Formation des infirmières: “Pas d’autre choix que de passer à 4 années”. La formation des infirmières bachelières (ex-A1) devrait logiquement passer à quatre années d’études en Fédération Wallonie-Bruxelles, contre trois actuellement, afin de se conformer à une nouvelle directive européenne sur le sujet, a laissé entendre mercredi le ministre en charge de l’Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt, devant le Parlement. “Il paraît évident que trois années d’études ne suffiront plus et qu’il n’y a pas d’autre choix que de passer à quatre années afin de permettre aux infirmières de suivre le quota de stages requis par la directive”, a indiqué le ministre, en réponse à une question d’actualité de la députée Isabelle Moinnet (cdH). (…) (Source : lalibre.be)

Mot-clé : formation infirmière

Comment prendre en compte les préférences des citoyens dans la décision de rembourser un nouveau traitement ?

Belgique, 22 décembre 2014 – Comment prendre en compte les préférences des citoyens dans la décision de rembourser un nouveau traitement ? En Belgique, c’est le ministre de la santé qui décide si un nouveau traitement sera remboursé ou non. Il/elle se base pour cela sur les avis des experts des commissions de l’INAMI. Ces avis reposent sur des preuves scientifiques mais aussi sur un arbitrage entre de nombreux autres critères. Idéalement, cet arbitrage devrait également tenir compte des préférences des citoyens, mais jusqu’à aujourd’hui, ces préférences n’ont jamais été étudiées de manière systématique. Le KCE a tenté de les identifier en réalisant une enquête de population, avec un maximum de rigueur et d’objectivité. Il en ressort que le Belge accorde une grande importance à la qualité de vie en cas de maladie, par rapport à un allongement de la seule espérance  de vie. Cette étude est destinée à aider les décideurs à établir une procédure plus transparente pour les guider dans leurs choix futurs. (…) (Source : kce.fgov.be)

Mot-clé : patient partenaire de soins; politiques de santé

Sevrage tabagique : la cytisine fait mieux (et moins cher) que les substituts nicotiniques

19 décembre 2014 – Sevrage tabagique : la cytisine fait mieux (et moins cher) que les substituts nicotiniques. La cytisine est largement utilisée en Europe de l’Est depuis les années 60 pour le sevrage tabagique. Il s’agit d’un alcaloïde de plante (Cytisus laburnum) agoniste partiel, comme la varénicline, des récepteurs nicotiniques α4β2. Quatre revues générales ont confirmé sa supériorité par rapport au placebo pour le sevrage tabagique, à court et à long termes. Malgré cela, la cytisine reste très peu connue en dehors de l’Europe de l’Est et surtout n’a d’autorisation de mise sur le marché nulle part ailleurs.(…) Comme le remarque l’éditorialiste du New England Journal of Medicine (2) qui publie cette étude, le principal argument pour demander des autorisations de mise sur le marché (AMM) de la cytisine n’est sans doute pas son efficacité supérieure aux autres traitements proposés, ni même sa tolérance. (…) Le tabagisme est actuellement la première cause de décès évitables à travers le monde, nul doute que tous les moyens de lutte efficaces devraient être mis en œuvre contre lui. (…) (Source : jim.com)

Mot-clé : Toxicomanies

Catégories