facebook pixel
SIDIIEF Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone
Menu

Vigie SIDIIEF

Débat: Pour mieux combattre la maltraitance, il faut changer notre regard sur les personnes vulnérables

France, 28 mars 2019

Les affaires de maltraitance de personnes vulnérables, du fait de leur âge ou de leur handicap, défrayent régulièrement la chronique. De natures très diverses, elles concernent aussi bien l’accueil et la prise en charge de personnes âgées en Ehpad que celle d’enfants ou de jeunes adultes lourdement handicapés.

Source: The conversation

Dépistage du cancer du sein: et les plus de 74 ans dans tout ça?

France, 2 avril 2019

Les limites du dépistage systématique du cancer du sein quant à la diminution de la mortalité et aux risques de surtraitement sont aujourd’hui largement discutées dans tous les pays développés. Cette réflexion mérite de porter un nouveau regard sur la situation des plus âgées. Aujourd’hui, le programme de dépistage systématique s’adresse aux femmes jusqu’à 74 ans. Après 74 ans, le dépistage reste indispensable parce l’incidence du cancer du sein (comme des autres cancers) progresse avec l’âge.

Source: JIM

Aide médicale à mourir (AMM): Plus du tiers des demandes admissibles n’ont pas été administrées

Québec, 3 avril 2019

Selon le rapport, le nombre d’AMM administrée est en croissance depuis l’entrée en vigueur de la Loi. C’est un total de 1632 personnes qui a reçu l’aide médicale à mourir pendant cette période sur un total de 2 462 demandes. Le rapport énumère un certain nombres de défis, entre autres l’accès inéquitable aux soins palliatifs et de fin de vie de qualité, en temps opportun et mieux informer la population au sujet des directives médicales anticipées (DMA).

Voir le rapport: Assemblée national du Québec
Source: Profession santé (Inscription gratuite)

Maladies rares: l’Institut de Recherches cliniques de Montréal (IRCM) facilite la transition des soins pédiatriques aux soins adultes pour les patients

Québec, 1er avril 2019

Le passage des soins pédiatriques aux soins adultes est délicat pour les patients atteints d’une maladie rare. L’Institut de recherches cliniques de Montréal en a fait l’une de ses spécialités. Souffrir d’une maladie rare à la naissance implique un suivi médical rigoureux en pédiatrie souvent jusqu’à l’âge adulte. Mais qu’arrive-t-il au patient lorsqu’il atteint ses 18 ans? Une fois adulte, souffrir d’une maladie rare rend souvent les activités de la vie courante plus compliquées. Il faut se rappeler que, lorsqu’on les voit comme un ensemble, les maladies rares sont aussi prévalentes que l’asthme, plus que les maladies coronariennes. Il nous faut davantage de ressources autant pour que les personnes parviennent à vivre une vie convenable que pour continuer la recherche.

Source: UdeMnouvelles

Population active du Canada et de ses régions: projections jusqu’en 2036

Canada, 20 mars 2019

Cette étude publiée par Statistique Canada utilise les données du modèle de microsimulation Demosim afin d’évaluer, en fonction de divers scénarios de croissance de la population et de taux d’activité selon l’âge, le niveau de participation des Canadiens sur le marché du travail en 2036. Principalement en raison du vieillissement de la population, le taux global d’activité devrait diminuer, peu importe le scénario à l’étude. Ce taux pourrait passer de 66% en 2017 à 63% ou moins en 2036.

Source: Statistique Canada

Inclure les autres professionnels de la santé dans sa pratique

Québec, 25 mars 2019

Composé de 36 associations issues de six universités, le Forum de la relève étudiante pour la santé a mis sur pied cette année deux panels, le premier étant composé d’experts du milieu, et le deuxième, d’élus politiques. On a notamment critiqué maintes fois le système de santé, qui a été bâti autour des médecins plutôt qu’autour des patients. L’environnement de soins actuel n’est pas enligné avec la complexité grandissante de celui-ci ni avec l’augmentation des tâches. Il faut une meilleure compréhension du rôle de chaque professionnel pour favoriser la cogestion.

Source: Profession santé (inscription gratuite)

E-santé: le Bordelais MirambeauAppCare se déploie au Canada et aux Emirats arabes unis

France, 4 avril 2019

Cette start-up girondine a mis au point une application innovante pour l’accompagnement des patients diabétiques. Une innovation, qui change le quotidien des diabétiques: Diabilive prend le patient dans sa globalité d’être humain en calculant sa dose d’insuline selon sa prescription médicale, sa diététique et son activité physique. Elle facilite ainsi le respect de cette prescription et l’anticipation des besoins à venir. La pépite bordelaise a convaincu des endocrinologues du Centre hospitalier universitaire de Montréal de former son conseil scientifique canadien.

Source:  SudOuest

Les Togolais sont plus heureux

Togo, 21 mars 2019

En Afrique, le Togo se trouve à la 139e place (sur 156), entre la Zambie et l’Inde. Un classement qui peut sembler médiocre, mais l’enquête livre une information beaucoup plus intéressante. Les experts expliquent ces résultats par une amélioration de la situation économique, davantage de liberté, plus d’efforts menés contre la corruption et un meilleur contexte social.

Source: TOGO République togolaise

Un diabétique sur trois achète moins de 80% des médicaments prescrits: La relation thérapeutique au cœur l’observance

France, 24 mars 2019

Selon le spécialiste des questions d’observance, celle-ci serait, en fait, une option par défaut: «d’une manière générale, les patients ne sont pas observants, et pour ceux qui le sont, c’est au prix d’énormes efforts», estime-t-il. Qui plus est, le Diabète de Type 2 est une pathologie silencieuse dans laquelle le soin sert à éviter des complications encore non visibles. Il n’y a donc pas de bénéfice direct, pour nombre de patients, à se soigner. De nombreuses études montrent qu’un des déterminants de la confiance est la capacité à donner des explications, à susciter les questions et à y répondre, et qu’en retour la confiance est un déterminant majeur de l’observance.

Source: Le quotidien du médecin