facebook pixel
SIDIIEF Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone
Menu

Vigie SIDIIEF

L’Académie de pharmacie veut étendre les vaccins obligatoires des professionnels de santé

France, 3 juin 2019

La ministre de la santé, Agnès Buzyn, n’a jamais exclu de recourir à l’obligation de vaccination contre la grippe pour les professionnels de santé. Dans un rapport rendu public récemment, l’Académie de pharmacie va encore plus loin. L’institution réclame l’extension de l’obligation vaccinale des professionnels de santé contre la grippe mais aussi contre la rougeole, la coqueluche et la varicelle. Selon l’Académie de pharmacie, l’absence de vaccination des professionnels de santé est responsable d’infections nosocomiales parfois graves lorsqu’elles surviennent chez les sujets physiologiquement (nourrissons, personnes âgées) ou pathologiquement immunodéprimés.

Source: Le généraliste

Soignants: à la recherche de la qualité perdue…

France, 13 juin 2019

La qualité des soins poursuit sa dégringolade emportant le moral et l’engagement des professionnels de santé avec elle. Triste constat de la deuxième édition du baromètre 360 Médics où plus de 3500 professionnels de santé ont donné leur avis sur la qualité des soins. En effet, si déjà l’an dernier les données étaient inquiétantes, aujourd’hui elles sont plus qu’effrayantes! Les professionnels de santé, médecins comme infirmiers, lui attribuent une note particulièrement faible: les médecins accordent un 5,8/10 à la qualité des soins contre 6,31/10 en 2018; les infirmiers attribuent le score bien médiocre de 4,41/10, soit en dessous de la moyenne contre 5,11/10 l’année précédente. Pire encore, 99% des infirmiers en exercice jugent la qualité des soins en danger en France contre 92% des praticiens.

Source: Infirmier.com

Pour une intégration des parents dans la recherche clinique en néonatologie

Québec, 13 juin 2019

Si la participation des parents aux soins s’est développée en néonatologie, leur implication dans la recherche se limite habituellement à autoriser ou non l’enrôlement de leurs enfants dans des essais cliniques. Pour des chercheurs de l’hôpital Sainte-Justine de Montréal (Canada), les parents d’anciens patients hospitalisés en Unité de Soins Intensifs Néonatale [USIN], devraient être intégrés à la recherche en néonatalogie en tant que «parents-ressources».

Voir un résumé de l’article (en anglais): Pub Med
Source: JIM (Inscription gratuite)

Pour réussir à l’école: DORMEZ!

Québec, 16 juin 2019

Les recherches montrent que les enfants qui dorment bien réussissent mieux à l’école que les autres.  En effet, un bon sommeil améliore la mémoire et la capacité de concentration, nécessaires à l’apprentissage. Il améliore également le fonctionnement exécutif, ce qui permet de planifier et d’accomplir des tâches difficiles avec plus de précision et de rapidité. Les enfants bien reposés sont moins irritables et impulsifs; ils arrivent mieux à se contrôler et sont de meilleure humeur. Enfin, ils sont plus actifs physiquement, ce qui améliore leur état de santé général. Pourtant, les problèmes de sommeil sont fréquents chez les enfants, mais nous avons souvent tendance à les minimiser, à les ignorer ou à les traiter de façon inadéquate. Cela doit changer.

Source: La Presse+

La musique améliore le développement cérébral des grands prématurés

France, 29 mai 2019

Les effets positifs de la musique sur le cerveau sont de mieux en mieux connus. Une étude suisse publiée dans les «PNAS» suggère que ces bienfaits pourraient opérer dès le plus jeune âge: faire écouter de la musique à des grands prématurés améliorerait le développement de leurs réseaux cérébraux.

Voir l’étude (en anglais): PNAS
Source: Le quotidien du médecin

De nouvelles voies dans le traitement de la dépression

France, 14 juin 2019

L’incidence, vie entière, des désordres dépressifs majeurs (MDD) est de l’ordre de 10 à 15%. L’option thérapeutique commune réside en une approche pharmacologique et/ou psychologique. De nombreux essais cliniques randomisés ont, de fait, établi l’efficacité des anti dépresseurs mais, en pratique, leur action reste limitée, tant à court qu’à long terme. De plus, environ un tiers des patients va développer une résistance au traitement administré. Des approches thérapeutiques nouvelles sont donc indispensables. Dans une livraison récente du JAMA, O. Köhler-Forsberg s’est penchée plus particulièrement sur l’impact de l’exercice physique, de la nutrition et de la kétamine dans les dépressions profondes.

Source: JIM (Inscription gratuite)

Les pharmaciens pourront prescrire et administrer des vaccins

Québec, 12 juin 2019

C’est la deuxième étape du plan de la ministre québécoise Danielle McCann pour faciliter l’accès aux services de santé. Après avoir élargi les pouvoirs des infirmières, elle s’apprête à faire de même pour les pharmaciens. La mesure est un nouvel outil visant à améliorer l’accès des citoyens à des services de santé. Le gouvernement proposera des modifications législatives pour leur donner le droit de prescrire et d’administrer des vaccins à tous les citoyens âgés de plus de 6 ans. En plus de la vaccination, les pharmaciens obtiendraient une marge de manoeuvre accrue dans la prescription de médicaments.

Source: ICI Radio-Canada

Le narguilé, objet de distraction, source de maladies

Liban, 8 juin 2019

Au Liban, le tabagisme atteint des chiffres inquiétants selon l’Organisation mondiale de la santé qui rapporte dans son étude Lebanon Stepwise NCD 2017 que près de 38% de la population adulte fume et près de 40% des écoliers âgés entre 13 et 15 ans consomment la cigarette et 38% d’entre eux le narguilé. Plusieurs études ont été effectuées au cours des quinze dernières années sur la consommation du narguilé. Les chercheuses ont disséqué plusieurs aspects du narguilé, allant de la dépendance à ses effets néfastes sur la santé. Il existe peu d’études sur la dépendance engendrée par la chicha, Ces travaux ont permis d’établir quatre niveaux de dépendance au narguilé.

Source: L’Orient le jour

Ottawa investit 50 millions pour la prévention de la démence

Canada, 17 juin 2019

Selon les statistiques fédérales, une forme de démence a été diagnostiquée chez plus de 419 000 personnes âgées au Canada. Elles dépendent en moyenne de 26 heures par semaine d’aide de parents et d’amis. La plupart des personnes atteintes de démence et la plupart des proches aidants sont des femmes. La stratégie de 50 millions met donc l’accent sur la prévention.

Source: La Presse

Manuel de soutien à l’intervention en maltraitance auprès des personnes aînées immigrantes

Québec, 22 mai 2019

Ce manuel s’adresse aux intervenants œuvrant dans les différents établissements du réseau québécois de la santé et des services sociaux et dans les organismes communautaires. Il fournit des outils pour mieux intervenir lorsqu’ils rencontrent des situations de maltraitance touchant des personnes aînées immigrantes. Il regroupe notamment de l’information sur l’immigration (portrait des aînés immigrants, statuts d’immigration, etc.), sur la maltraitance (définition, formes et types, etc.) et sur l’approche interculturelle. Il comprend également des fiches cliniques pour les intervenants.

Voir le manuel: Publications du ministère de la Santé et des Services sociaux
Source: Publications du ministère de la Santé et des Services sociaux