facebook pixel
SIDIIEF Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone
Menu

«Accoucher d’un bébé mort, c’est le tabou des tabou»

Suisse, 14 février 2019

Certaines morts sont très difficiles à accepter. Par exemple celle d’un bébé mort-né. Il existe néanmoins des aides pour tenter de mieux supporter l’insupportable et faire le deuil. L’inscription de l’enfant à l’état civil en est une. Rencontre autour de ces questions du deuil d’un enfant mort-né avec la thanatologue  Alix Noble Burnand.

Source: Le matin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories



Infolettres du SIDIIEF