facebook pixel
SIDIIEF Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone
Menu

Accident vasculaire cérébral. Pertinence des parcours de rééducation/réadaptation après la phase initiale de l’AVC

France, 11 juin 2019

L’AVC est un facteur de risque majeur de dépendance, représentant la première cause de handicap non traumatique, la deuxième cause de démence. Les victimes d’AVC conservent dans 40% des cas des séquelles de gravité diverse, dans 25% des séquelles lourdes après un an. L’AVC est aussi une des causes d’entrée en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).  Alors que la prise en charge de l’AVC en phase aigüe a progressé depuis la mise en œuvre du Plan AVC (2010-2014), des améliorations restent nécessaires pour la prise en charge des handicaps post AVC en SSR comme en ville. L’accès aux soins de qualité reste en effet considéré comme insuffisant et inégal sur le territoire.

Voir le rapport: Haute Autorité de Santé
Source: Haute Autorité de Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Infolettres du SIDIIEF